Ouvrir le menu principal

Page:Revue pour les français, T1, 1906.djvu/607

Cette page n’a pas encore été corrigée
451
CE QUI SE PASSE DANS LE MONDE

États sudistes envers les nègres. Le Japon a protesté auprès du gouvernement fédéral. Le président Roosevelt s’est alors interposé mais il l’a fait sans mesure et de façon imprudente. Son message donne raison aux Japonais en des termes qui paraîtront inacceptables à la grande majorité des Californiens. Si les préjugés auxquels ces derniers obéissent sont blâmables au point de vue philosophique et humain, ils n’en existent pas moins et on doit en tenir compte comme de tout préjugé largement répandu ou fortement enraciné. De plus il n’appert nullement des textes constitutionnels que le droit de la Californie à exclure de ses écoles certaines catégories d’élèves relève en dernier ressort du gouvernement fédéral. L’autonomie des États de l’Union n’est pas un vain mot et sur le terrain scolaire notamment cette autonomie est presque intacte. Enfin l’heure est particulièrement mal choisie pour soulever un conflit de cette nature entre le pouvoir central et un État puissant, devant lequel s’ouvrent des perspectives d’enrichissement continu et qui, tourné d’une façon de plus en plus exclusive vers le Pacifique et l’Extrême-Orient, sent se relâcher peu à peu les liens qui l’unissaient aux autres portions de la république. À présent que les États-Unis sont obligés, tant par la marche normale des événements que par les initiatives vigoureuses qui les ont précipités, d’avoir une politique extérieure active et d’intervenir à tout moment dans les crises mondiales, la question de l’autorité présidentielle devient un des gros points noirs de l’avenir. Les Lincoln, les Cleveland, les Roosevelt sont des exceptions. La tâche à remplir dépassera les forces et les moyens de la plupart de leurs successeurs. Ceux-ci n’auront point le prestige personnel ; leurs fonctions trop brèves, leur préparation insuffisante feront que les ordres venus de Washington seront de moins en moins obéis et qu’ainsi s’accentuera la fissure entre l’Est et l’Ouest si préoccupante pour l’avenir national. Toute querelle propre à créer des dissentiments entre des populations qui n’ont déjà plus tout à fait la même manière de comprendre et de sentir est donc un danger et il conviendrait d’éviter par n’importe quel moyen de faire naître une querelle de ce genre.

Choses du Japon.

L’an passé, c’était contre la France que les Japonais se préparaient à partir en guerre ; il leur fallait l’Indo-Chine. Aujourd’hui