Ouvrir le menu principal

Page:Revue pour les français, T1, 1906.djvu/405

Cette page n’a pas encore été corrigée
289
CE QUI SE PASSE DANS LE MONDE

effet de nos jours une suprématie navale incontestée, elle est sûre de la conserver, ses chantiers construisant plus vite que tous les autres. Que risque-t-elle à retrancher cette année 37 millions sur ses dépenses de guerre ? Simplement d’entraîner les marines rivales de la sienne à limiter, dans une proportion plus grande, leurs armements respectifs et à les placer vis-à-vis d’elle dans une condition d’infériorité toujours plus accentuée. Ne vous y trompez pas, lecteurs. Nous nous réjouirons avec vous, est-il besoin de le répéter, quand une entente internationale aura su résoudre équitablement cette question, mais ce n’est pas en bluffant de la sorte qu’on y parviendra.

La Belgique allemande.

La Gazette de Huy a découvert dans une école allemande de Belgique un bien curieux manuel de géographie. Sous le titre « Petits États de nationalité allemande », l’auteur — le docteur Daniel — énumère « la Suisse, Lichtenstein, la Belgique, les Pays-Bas, le Luxembourg » et signale que ces cinq États « sont peuplés entièrement ou en majorité par des Allemands ». Ce manuel, écrit à l’usage des écoles allemandes d’Allemagne et de l’étranger, a atteint sa 232e édition.

Ses prétentions pangermaniques vous étonneront peut-être ? Nous, pas. Nous avons entendu plus d’une fois, en Allemagne, des lettrés soutenir publiquement l’origine et le caractère germaniques de nos populations françaises de Lorraine et de Champagne. Le docteur Daniel passe donc à nos yeux pour un modéré parmi ses collègues. Mais les Belges ne sont pas de notre avis. La seule pensée d’être pris pour des Allemands les met fort en colère. Qu’ils se rassurent : personne ne s’y trompera…

Musées commerciaux.

Nous avons souvent constaté, en courant le monde, combien les commerçants Français étaient mal renseignés sur les désirs de leur clientèle lointaine et combien mal ils connaissaient la production de leurs concurrents étrangers. Cette ignorance leur est infiniment préjudiciable. Il serait aisé, nous semble-t-il, de