Ouvrir le menu principal

Page:Revue philosophique de la France et de l’étranger, IV.djvu/628

Cette page n’a pas encore été corrigée


618 REVUE PHILOSOPHIQUE

L'originalité est le manque de sens commun sur des points peu nombreux ou peu importants ; la démence est l'affaiblissement plutôt que la bizarrerie des sentiments et des idées ; la folie est le manque de sens commun sur les points le plus généralement adop- tés par les hommes. Il est du reste impossible de tracer une ligne de démarcation fixe entre les gens de sens commun et les originaux, les originaux et les fous. Tout homme, en effet, s'éloigne sur quelques points de la manière de voir des autres hommes; selon que ces points seront plus ou moins nombreux, selon que la manière dont il les en- visagera différera plus ou moins de la manière commune, il sera réputé homme de bon sens, original ou fou ; mais la limite rigou- reuse entre ces différents états de l'esprit est impossible à tracer.

L'originalité, la folie et la démence peuvent avoir pour cause soit une disposition héréditaire de certains organes, soit une vie tout à fait différente de celle des autres hommes ; la folie et la démence sont en outre souvent produites par des lésions du cerveau.

On peut distinguer deux principales sortes d'originalité, la pre- mière qui tient à un plus grand perfectionnement de l'organe céré- bral, l'autre qui tient probablement a de légères anomalies dans la constitution intime de ce même organe. — Ces deux sortes d'origina- lité se rencontrent fréquemment chez le même individu, la seconde se trouve encore plus souvent sans la première, il est très-rare de rencontrer la première sans la seconde. — La première forme de l'originalité consiste en ce qu'un organisme est, à certains égards, à un moment donné, ce que seront plus tard les organismes de même espèce que le sien. Sur l'influence de certaines incitations, il réagit d'une manière plus parfaite que les autres organismes con- temporains ; il réagit comme réagiront plus tard les organismes de même espèce, il devance son siècle. Cette originalité est celle de tous les grands hommes, de tous les grands inventeurs, c'est la bonne originalité , l'originalité utile ; elle contribue puissamment à avancer le progrès intellectuel , ou à accroître le bien-être de l'humanité. Sans doute les grandes idées émises par les hommes dont nous parlons auraient été trouvées par d'autres au bout d'un temps plus ou moins long, mais, pendant tout ce temps-là, le monde aurait été privé de leurs effets. Une fois, au contraire, qu'une nou- velle idée a été émise par un homme, le milieu dans lequel vivent les autres hommes est, par cela même, changé pour eux; de nou- velles impressions sont produites sur leurs organes, de nouveaux sentiments , de nouvelles idées , de nouvelles actions suivent ces nouvelles impressions et quand l'idée émise est vraiment bonne, elle peut puissamment contribuer au bien de l'humanité.

�� �