Ouvrir le menu principal

Page:Revue philosophique de la France et de l’étranger, IV.djvu/500

Cette page n’a pas encore été corrigée


490 REVUE PHILOSOPHIQUE

repose sur des rapports mathématiques, que l'art du coloriste n'est qu'une application de la loi des couleurs complémentaires ; mais ils n'auront rendu compte ni du plaisir que l'homme éprouve, ni du génie, que l'artiste déploie. Est-ce une seule et même chose de con- naître l'accord du beau avec les lois de la nature et de juger qu'une chose est belle? — Adopterons-nous l'opinion des esthéticiens qui, comme Zimmermann et les disciples d'Herbart, soutiennent que la beauté ne réside que dans la forme, et que le contenu est absolu- ment indifférent? « Il est certain qu'à titre de pensée sans forme a l'idée de la Madone avec l'Enfant Jésus est aussi indifférente à « l'esthétique que l'idée d'un rôti de porc {Schweinebraten) ; mais « si les deux sujets s'offrent à nos yeux sous une forme d'égale va- « leur, par exemple peints magistralement, le premier produira sans « contredit sur nous une impression plus grande, non seulement au « point de vue intellectuel et moral, mais encore au point de vue « esthétique. » Ceci accordé, le principe de la théorie du beau for- mel est renversé l . « Les rapports de la forme ne sont beaux qu'autant « qu'ils sont dominés et conditionnés par le fond même, dont ils « doivent devenir l'expression sensible et adéquate. Toute forme « belle répond à une idée [ist ideebestimmt) ; la beauté formelle des « accords musicaux et des figures géométriques, vient de ce que les « rapports logiques et internes du contenu idéal trouvent une repré- « sentation sensible. Le fond en tant que tel n'apparaît pas à la cons- « cience, mais c'est cependant sa richesse qui attire l'oreille sus- « pendue, le regard fixé, et occupe l'esprit d'une arithmétique incons- « ciente 2 . »

En résumé la théorie platonicienne est en désaccord avec les faits; les recherches et les observations des empiriques sont insuffisantes, le formalisme d'Herbart et de ses disciples supprime des distinctions nécessaires : nous sommes donc amenés à nous poser à notre tour le problème resté sans solution : qu'est-ce que la beauté? Dans l'homme, le génie est un des modes d'action de l'Inconscient, dans la nature tout entière la même intelligence créatrice et mystérieuse « préside à la formation des organismes d'après des idées préexis- « tantes. Qu'on considère une plume de paon. Chaque barbule de la « plume tire sa nourriture de la tige. La nourriture de toutes les « barbules est la même. Les matières colorantes n'existent pas en- « core la plupart du temps dans la tige : elles sont extraites par les « barbules elles-mêmes de la matière commune où elles s'alimen- « tent. Chaque barbule tient en dépôt, à des distances différentes de

1. Article sur VHist. de l'esthétique de Max Schasler.

2. Idem.

�� �