Ouvrir le menu principal

Page:Revue philosophique de la France et de l’étranger, IV.djvu/492

Cette page n’a pas encore été corrigée


L'ESTHÉTIQUE DE HARTMANN

��En Allemagne, il n'y a de système de philosophie complet que celui qui donne une solution aux trois grands problèmes du vrai, du bien, du beau. Quelles sont les lois de l'esprit? quel est le rapport de ces lois de la pensée aux lois du monde? la science est-elle pos- sible? nos moyens de connaître sont-ils légitimes? voilà la question du vrai. Que devons-nous nous proposer dans le présent? espérer pour l'avenir? voilà la question du bien. D'où vient cette faculté mystérieuse qu'on appelle le génie? ce sentiment de joie sereine que donne la contemplation de certains objets de la nature , ou de certaines œuvres de l'homme? quel est le principe de cette activité et de cette émotion? voilà la question du beau. Kant, Schelling, Hegel, Schopenhauer ont tenté de résoudre ces trois problèmes. M. de Hartmann, qui prétend compléter et achever l'œuvre de ses grands prédécesseurs, concilier Kant, Hegel, Schopenhauer, a donné une solution au problème du vrai *, insisté longuement sur les des- tinées de l'univers et de l'humanité 2 ; mais jusqu'ici il s'est borné à donner sur le beau des indications, qui permettent d'entrevoir ce que sera son esthétique, non d'en formuler avec précision tous les détails 3 .

Qu'est-ce que le génie? qu'est-ce que le sentiment esthétique? qu'est-ce que le beau? Telles sont les trois questions qui se posent : cherchons les réponses qu'y donne M. de Hartmann.

Du génie. — Le pouvoir de se représenter les objets sensibles, l'imagination ou la fantaisie au sens le plus large du mot, a une viva- cité très-inégale suivant les différentes personnes. Chez les unes les images ne sont jamais que des formes vagues, aux contours flottants, chez les autres elles ont la netteté des impressions sensibles, «r Des

1. Voyez : Revue philosophique de mars 1877. — Kritische Grundlegung des transcendantalen Realismus.

2. Philosophie de l'inconscient, T. II, traduction de M. Nolen.

3. Philosophie de l'inconsient : l'inconscient dans le sentiment esthétique. Tome I er , article v de la 2 e partie. — Gesammelte Studien und Aufsàtze : JEsthe- tische Studien.

�� �