Ouvrir le menu principal

Page:Revue philosophique de la France et de l’étranger, IV.djvu/390

Cette page n’a pas encore été corrigée


L'IDÉALISME DE LANGE

��Le Néokantien.

Le titre de V Histoire de Lange 1 risque d'égarer les lecteurs sur la véritable doctrine de l'auteur, et les expose à prendre pour la justifi- cation du matérialisme l'ouvrage qui en est la négation la plus radicale.

C'est qu'aussi jamais cette doctrine n'a été appréciée avec autant d'équité et de sympathie. Il est malaisé, à première vue, de discerner l'élève de Kant sous l'apologiste décidé de Démocrite et d'Ëpicure ; de reconnaître le disciple de Fichte dans l'interprète de philosophes aussi décriés que d'Holbach ou de La Mettrie. Les matérialistes qui applaudissent à l'impartialité bienveillante de leur historien, les savants qui saluent un des leurs dans l'ardent champion des mé- thodes et des théories nouvelles ont quelque peine à démêler le critique et le juge sous le commentateur curieux, sous l'avocat zélé. Jamais d'ailleurs le dogmatisme des métaphysiciens n'a été plus im- pitoyablement poursuivi. Platon et surtout Aristote, pour ne point parler d'autres vaincus non moins illustres, semblent rehausser par leur défaite le triomphe du matérialisme. En se rappelant les invec- tives traditionnelles, l'indignation convenue, les arrêts tranchants et le ton dédaigneux des historiens ordinaires de la philosophie, à l'en- droit du matérialisme, on se persuade difficilement qu'un adversaire de cette doctrine puisse être l'auteur du livre nouveau; et l'on attri- bue volontiers l'équité de l'historien aux sympathies du penseur.

On oublie qu'il est une philosophie assez haute pour dominer les oppositions du matérialisme et du spiritualisme, pour fondre leurs mutuelles contradictions dans une philosophie plus compréhensive. Cette doctrine, c'est l'idéalisme critique de Kant, et c'est de ce point de vue trop négligé, que Lange se propose de juger et la vérité et l'erreur du matérialisme.

1. Histoire du Matérialisme. La traduction du tome I er de cet ouvrage doit paraître prochainement à la librairie Reinwald, avec une introduction par M. Nolen.

�� �