Ouvrir le menu principal

Page:Revue philosophique de la France et de l’étranger, IV.djvu/364

Cette page n’a pas encore été corrigée


354 REVUE PHILOSOPHIQUE

nables, et ne produirait que la vague sensation de cette largeur du son, dont nous avons parlé et qui n'a qu'une faible analogie avec un plan véritable. Quoi qu'il en soit de la non-localisation de ces tim- bres, la localisation des sensations, pour s'effectuer, exige à coup sûr des signes locaux ce caractère défini de ne pas différer seule- ment de qualité, mais d'avoir, par rapport les uns aux autres, des distances de grandeur et de direction exactement mesurables.

La peau formant un continu, aucune excitation produite par une impulsion quelconque, fût-ce même par la piqûre d'une aiguille, ne saurait être circonscrite au point où elle se produit; il en résulte toujours pour les parties voisines des tensions, des pressions, des déplacements, souvent minimes, parfois considérables. Mais la struc- ture de la peau n'est pas partout identique; elle varie d'épaisseur, de souplesse ou de rigidité; l'élasticité surtout, qui préside à la transmission des mouvements d'un point à un autre, dépend de la nature du tissu auquel la peau se superpose, et l'attouchement d'une partie adhérente à. une surface osseuse produit une sensation bien différente de celle que produit l'attouchement de telle autre partie qui recouvre une cavité ou la masse molle des chairs. C'est ainsi que la sensation *, résultant de l'excitation p d'un point A, s'entoure d'une onde de sensations accessoires, .caractérisée par sa forme, son étendue et la composition de ses éléments, et différente en cela de l'onde qui accompagne l'excitation d'un autre point B. Cependant, pour devenir les signes locaux des points A et B, ces ondes n'ont pas seulement dû se propager par la peau, il leur a aussi fallu faire impression sur les nerfs, qui peuvent seuls en provoquer la percep- tion dans les parties du tissu cutané, où viennent aboutir en foule les nerfs sensitifs. Ces mouvements internes atteignent le système nerveux conducteur, avant d'avoir, par la difficulté d'y arriver, rien perdu de leur originalité ; deux points, A et B, très-rapprochés l'un de l'autre, se font distinguer, dans ce cas, comme deux points, par la différence de ces ondes, a et p, qui sont leurs signes locaux et sont fidèlement transmises à la conscience. Il faut cependant suppo- ser que cette différence, a-p, ne dépasse pas une certaine limite de petitesse qui la rendrait imperceptible, c'est-à-dire que dans le court intervalle du point A au point B, la structure de la peau varie assez pour donner naissance à deux signes locaux bien distincts l'un de l'autre. S'il n'en est pas ainsi, par exemple, sur les surfaces uni- formes, comme le dos, le long des extrémités, l'abdomen, il faut choisir deux points notablement distants l'un de l'autre, pour que, lorsqu'on les excite à la fois, ils fassent naître la sensation de deux points; il faut quelquefois deux attouchements successifs pour per-

�� �