Ouvrir le menu principal

Page:Revue philosophique de la France et de l’étranger, IV.djvu/120

Cette page n’a pas encore été corrigée


110 REVUE PHILOSOPHIQUE

au cadre étroit d'un même dogme toutes les doctrines passées : il pro- pose une méthode d'après laquelle les systèmes seraient jugés : 1° par le degré de cohérence de leurs parties; 2° par leurs contributions à l'avancement des sciences positives ; 3° par leur influence historique. La philosophie grecque est prise pour exemple. — F. Fiorentino donne sur la vie et les œuvres de Vincenzo de Grazia la première partie d'une notice où, avec sa manière preste et lucide, il retrace la vie de ce modeste partisan de l'expérience, successivement effacé par la renommée de rivaux plus heureux et plus habiies, Galuppi Rosmini et Gioberti. Avant d'entrer dans l'analyse de ses œuvres, il résume l'histoire de la philosophie en Italie et à Naples (c'est là qu'en- seignait V. de Grazia) en remontant jusqu'au commencement du siècle. Passant légèrement sur l'action exercée en Italie par Condillac et par Rousseau, il insiste sur l'influence considérable qu'eurent en ce pays les ouvrages de Kant, même sur ceux, comme Galuppi, qui le combatti- rent. Quant au spiritualisme français, bien que répandu par les traduc- tions du même Galuppi, l'auteur nie qu'il ait joué aucun rôle dans la résurrection des études philosophiques, chez nos voisins du sud.

��LA FILOSOFIA DELLE SGUOLE ITALIANE.

Terenzio Mamiani, direttore. Roma. Février-avril 1877.

Février. F. Bonatelli : Une excursion psychologique dans la région des idées. Article littéraire dont la conclusion est que les idées se résolvent en jugements ou affirmations de rapports entre les choses.

— T. Mamiani : Premiers symptômes de bonne controverse religieuse en Italie. Nous n'avons pas à nous occuper de questions théologiques.

— N. N. Nouvelle critique du darwinisme. C'est encore une discussion philosophique de questions d'histoire naturelle. Les espèces intermé- diaires supposées par les darwinistes étaient-elles compossibles ou incompossibles avec les espèces existantes? L'auteur les croit incom- possibles et il pense que c'est pour cela que la nature ne les a pas réalisées. Les espèces ont dû naître de toutes pièces pourvues de leurs instincts -, car il en est quelques-uns comme ceux des hyménoptères sociaux qui ne peuvent avoir été acquis, à la longue, en raison dés facultés intellectuelles merveilleuses qu'ils supposeraient. Ne pouvant analyser cet article en détail, nous nous bornons à donner ces exemples des arguments qu'il contient.

F. Bertinaria : « La séparation de l'Église et de l'État est-elle dialec- tique ou sophistique ? » c'est-à-dire l'idée d'une Église et d'un État séparés est-elle logique, est-elle rationnelle, ou non? Nos lecteurs connaissent déjà l'éminent professeur de Gênes. Voici une face nouvelle de son es- prit : à côté du métaphysicien, il y a en lui un philosophe politique ; mais l'un et l'autre s'inspirent de la même méthode. Loin de faire du passé

�� �