Ouvrir le menu principal

Page:Revue des Deux Mondes - 1918 - tome 47.djvu/899

Cette page a été validée par deux contributeurs.



L’EFFORT FISCAL DE LA FRANCE
PENDANT LA GUERRE




II. NOUVEAUX IMPÔTS, NOUVEAU BUDGET [1]




La France, depuis deux ans, a fourni un gros effort fiscal, lequel vient d’aboutir à ce résultat qui, bien que partiel encore et en quelque sorte provisoire, n’en mérite pas moins d’être dès à présent signalé, la reconstitution d’un budget national : c’est le premier pas vers le rétablissement de l’équilibre et la régénération des finances françaises. Cet effort fiscal a été tardif ; nous en avons dit les raisons en exposant la réforme préalable de nos impôts directs. Il est encore insuffisant ; mais à chaque jour suffit sa peine, il se poursuivra, et le fait même qu’il a pu se réaliser dans un temps limité, en pleine guerre, quand la France n’a peut-être pas moins du quart de sa richesse aux mains de l’ennemi, ce fait-là n’est-il pas après tout la meilleure raison de penser que l’effort qui reste à faire sera fait, lui aussi, et la meilleure réponse à donner aux pessimistes qui se laisseraient aller à croire insoluble le problème fiscal de l’avenir ?

  1. Voyez la Revue du 1er octobre.