Ouvrir le menu principal

Page:Revue des Deux Mondes - 1918 - tome 47.djvu/59

Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.


premier lieu, il emprunte à l’armée de von Klück une division du IXe corps, la 17e, qui va maintenir la liaison, à partir du 29, en rétrogradant sur Saint-Quentin.

Von Bülow lui-même est entré à Saint-Quentin. Il y établit son quartier général, le 28 ; le prince Eitel-Frédéric est près de lui. Autour du Quartier Général, un seul corps, le VIIe corps actif ; certainement von Bülow est en l’air. Ce corps, déployé de la route de la Fère à la route de Guise, garde avec ses deux divisions, la 13e et la 14e, les faubourgs de Saint-Quentin, à l’Est et au Sud-Est. Il est en liaison, à sa gauche, avec le Xe corps actif (von Emmich). Ce corps a également deux divisions, la 19e et la 20e ; venant de la Capelle, il avance sur la route de Guise à Mont-d’Origny et Origny, tendant la main vers Saint-Quentin par Homblières.

A gauche encore, se trouve le corps de la Garde (général von Plattemberg). Il marche derrière le Xe corps et il semble bien que les deux soient en liaison à Guise dont ils ont enlevé les ponts, le 28 au soir. Mais la Garde, qui est un corps d’élite avec des cadres et des effectifs puissants, malgré les lourdes épreuves qu’il a subies, lors de la bataille de Charleroi, à Auvelais Arsimont, s’étend sur la rive droite jusqu’à Etréaupont. Son action du 28, à Guise, lui a fourni l’avantage d’une tête de pont sur la rive Sud, avantage qu’il partage avec le Xe corps.

En arrière du corps de la Garde, se trouve, jusqu’au 28, le Xe corps de réserve. Mais von Bülow a le sentiment que le péril pour lui est surtout en avant, à l’endroit de la fissure II enlève donc son Xe corps de réserve et il le jette, par une marche prodigieuse de 70 kilomètres, a sa propre droite, à Neuville-Saint-Amand, pour de là gagner Montescourt et la route de la Fère. C’est un des plus grands efforts militaires qu’un chef ait jamais pu concevoir et obtenir de ses soldats et, entre parenthèses, cela prouve l’entraînement inouï auquel les troupes allemandes avaient été soumises avant la guerre. Le Xe corps de réserve arrive fourbu devant Saint-Quentin, mais il arrive.

Von Bülow ne se trouve pas encore satisfait de cette précaution. Pour la défense de Saint-Quentin et pour la manœuvre qu’il projette sur la Fère, il a appelé encore, comme nous l’avons dit, la XVIIe division qu’il emprunte à von Klück et qui, dans la journée du 29, se rapproche de lui et traverse Saint-Quentin.