Ouvrir le menu principal

Page:Revue des Deux Mondes - 1917 - tome 42.djvu/924

Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.


surprenne quiconque étudie la vie des grands artistes originaux du passé, c’est de voir à quel âge ils ont été populaires ! En ce qui touche ceux de la Renaissance, par exemple, le témoignage unanime des contemporains et les documens les moins récusables établissent qu’ils furent admirés dès leur jeunesse. En même temps, l’histoire d’hier nous prouve que nombre de méconnus et de révoltés, de victimes du jury dressés contre l’Institut par une littérature éphémère, ont tellement disparu que leur nom n’éveille parmi nous presque aucun souvenir. Puisqu’il s’agit, ici, de sculpture, deux exemples tirés de l’histoire des statuaires illustreront cette vérité. Il y a un artiste qui, à vingt-cinq ans, était déjà si admiré dans toute l’Italie, que trois princes se disputaient un Cupidon dû à son ciseau : nous avons encore la correspondance échangée à son sujet. Il s’appelait Michel-Ange. Il y a un artiste acclamé par la jeune littérature de son temps, la « critique d’avant-garde » qui, à soixante-dix ans, se plaignait encore d’être un inconnu : il s’appelait Auguste Préault. Quand il mourut, en 1879, les chroniqueurs intimidés par l’assurance de ses disciples, écrivirent : « Exclu des Salons qui se succédèrent pendant quinze ans, Préault brilla à l’Exposition de 1849, et sa place fut dès lors marquée au premier rang des artistes contemporains. Les œuvres qu’il exécuta pour divers monumens lui valurent, d’année en année, de nouveaux succès, mais la puissante originalité de son caractère et l’irrésistible vivacité de son esprit se pliaient mal aux habitudes du monde officiel… »

Il est un des premiers, peut-être le premier, qui se soit consolé de son impopularité en s’en glorifiant : « L’art, c’est cette étoile, disait-il, je la vois, et vous ne la voyez pas ! » et encore : « On me jalouse, on m’envie, on me nie, donc je suis très grand… » Et le chroniqueur qui rapportait ce mot, à la mort de Préault, terminait ainsi : « Il fut fort contesté de son vivant ; nous allons voir maintenant. » Maintenant, on a vu. Sans doute, on pourra dire que Préault est un génie novateur supérieur à Michel-Ange et que le Cavalier gaulois du pont d’Iéna ou la Clémence Isaure du Luxembourg jouent, dans la vie admirative de l’humanité, un plus grand rôle que le Moïse ou la Nuit… Mais si on ne le dit pas, il faudra convenir que les talens méconnus et révoltés ne sont pas nécessairement plus grands que les talens acceptés dès leur jeunesse.