Ouvrir le menu principal

Page:Revue des Deux Mondes - 1917 - tome 42.djvu/302

Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.


du matin, du jeudi [1] ; le jeudi dans la journée, et jusqu’au samedi au soir, je ne quittai pas ses appartemens que pour diner chez moi. Voilà comment j’ai passé ma semaine.

« Dimanche, toutes les dames des princesses ont été invitées de se rendre, à quatre heures, à Saint-Cloud, pour assister au baptême de Napoléon-Louis. Nous nous y sommes toutes trouvées en habit de cour. Tu sais peut-être qu’on vient de former la maison de Madame, mère de l’Empereur : Mme de Fontanges, dame d’honneur [2] ; dames pour accompagner : Mmes de Saint-Pern [3], Soult, Davout [4]et Junot [5]. Cette dernière ne fera pas de service ; elle est à Lisbonne avec son mari. Après le baptême, nous avons dîné à une table dont Mme de La Rochefoucauld faisait les honneurs. Nous étions trente-six femmes : pas un homme à table. Ensuite, nous sommes allées dans le salon ordinaire de l’Empereur et de l’Impératrice. On a annoncé le spectacle. Nous nous sommes rendues dans la salle et nous nous sommes placées chacune dans les loges de nos princesses. On nous a donné Athalie. Après le spectacle, il y a eu un feu d’artifice, et la journée a fini à minuit et demi. Je suis revenue à Paris, n’en pouvant plus du poids énorme de ma queue de velours. Lundi, nous avons été souhaiter la fête à Mme Murat. Je l’ai vue mardi. Mercredi, je comptais venir coucher ici ; mais nous reçûmes des billets de spectacle pour Saint-Cloud, et nous y fûmes. On y joua Nicomède ; je suis venue ici jeudi matin pour déjeuner, et me voilà.

« Mme Germond travaille à force à tes parures ; voici ce dont je suis convenue avec elle. Tu sais qu’elle fournit tout. Elle te fera une robe de cour de taffetas moiré, blanche, avec une

  1. De Louise-Julie-Caroline, née à Paris le 22 mars 1805, mariée le 25 octobre 1825 à Jules, comte Rasponi.
  2. Caroline Lefèbvre, baronne de l’Empire en 1809, née en 1767, avait été mariée en 1782 à François vicomte de Fontanges, maréchal de camp en 1789, lieutenant-général en 1815 ; il avait servi en Espagne pendant la Révolution. Mlle Lefèbvre était parente des Beauharnais.
  3. Elisabeth Magon de la Lande, mariée le 14 décembre 1790 à Marie-Joseph-Thérèse, vicomte de Saint-Pern, nommée dame pour accompagner Madame le 24 ventôse an XIII, morte au château de Pont le 6 septembre 1806.
  4. Louise-Aimée-Julie Leclerc, sœur des généraux Leclerc et belle-sœur de Pauline Bonaparte, mariée le 12 novembre 1801 à Louis-Nicolas Davout, alors général de division.
  5. Laure-Adélaïde-Constance Saint-Martin de Permon, mariée en 1801 à Jean-Audoche Junot, aide de camp de l’Empereur.