Ouvrir le menu principal

Page:Revue des Deux Mondes - 1917 - tome 41.djvu/234

Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.


la tenaille se dessinaient, et l’on pouvait craindre qu’une partie au moins des forces russo-roumaines n’y fussent broyées. Subitement le vainqueur s’arrête. Les branches formidables sont toujours ouvertes, mais restent coincées. Et sans doute l’invasion ne renonce point, mais elle souffle. Le beau succès de Cadoma sur l’lsonzo, s’il ne l’arrête pas et ne l’oblige pas à se retourner, va probablement l’anémier, l’efflanquer, la faire haleter davantage.

C’est tout ce que nous dirons aujourd’hui de la guerre : nous avons trop à dire de la politique, qui est la guerre encore. La guerre sous des vœux, des gestes, des grimaces, des faux-semblans de paix. Nous avons eu successivement le coup de Bethmann-Hollweg, du 12 décembre 1916, le coup de Czernin, le coup de Lénine, le coup de Scheidemann, le coup d’Erzberger ; nous avons eu le coup de Berlin, le coup de Vienne et le coup de Pétrograd, le coup du Soviet et le coup du Reichstag. On ne fera pas au Souverain Pontife l’injure de comparer, de si loin que ce soit, sa démarche à ces simulacres et ces artifices. En proposant au monde la paix, en l’implorant de Dieu et des hommes, il est pleinement et noblement, il est saintement dans sa fonction, car qui donc, sinon lui, serait « le ministre de paix dans les temps de colère ? » A peine élevé au trône, quelques semaines après la déclaration de guerre, et dès ses premiers actes, il en jetait le premier cri; depuis lors, il n’a jamais cessé, dans toutes les occasions qu’il en a eues ou qu’il a pu faire naître, plus ou moins publiquement, plus ou moins solennellement, d’en parler et de la recommander, Mais il ne l’avait fait encore qu’’in generalibus, pour employer une expression familière à la vieille école italienne, et presque ex cathedra, en pasteur des âmes, non en politique, en père commun des fidèles, et même des infidèles, non en arbitre. Tant qu’il ne noua est venu de Rome que des prières, des homélies, des enseignemens de charité, de la morale, de la doctrine, nous ne pouvions qu’écouter en nous inclinant; Maintenant qu’il nous en vient des propositions par articles, nous avons le droit de discuter.

Nous voilà en présence d’un texte : étudions-le comme doit être étudié un texte. La. forme même dans laquelle la Note a été transmise en établit bien le caractère de document officiel d’ordre international. On traite ou l’on essaye de « causer » de puissance à puissance ; et la lettre d’envoi signée du cardinal secrétaire d’État sou ligne que le Saint-Père désire « faire tout ce qui dépend de lui afin qu’il soit mis un terme au conflit qui ravage le monde civilisé » et qu’à cet effet il a pris « la décision de soumettre aux chefs des peuples