Ouvrir le menu principal

Page:Revue des Deux Mondes - 1912 - tome 12.djvu/157

Cette page n’a pas encore été corrigée


mais même sur des points essentiels de ses doctrines ; d’un systématique, il n’a eu bien souvent que l’apparence. Comme Bossuet encore, il était passionnément épris d’ordre et de certitude : le scepticisme, le dilettantisme où plusieurs de ses contemporains se sont complu avec tous les raffinemens les plus exquis de la volupté lapins abandonnée lui étaient littéralement en horreur : il avait besoin d’un terrain solide où asseoir sa vie morale. Et comme Bossuet enfin, Brunetière a été un adversaire acharné, une sorte d’ennemi personnel de l’individualisme sous toutes ses formes : il n’a jamais pu admettre qu’un homme, fût-il un Napoléon, se fit le centre du monde, s’opposât et se préférât, lui tout seul, à l’humanité tout entière, à l’innombrable armée des vivans et des morts : ces revendications insolentes du moi lui paraissaient odieuses, inhumaines ; elles avaient le don de provoquer toutes les fureurs de sa verve sarcastique, de son indignation, de son mépris. Il a prononcé dans les dernières années de sa vie, à Bordeaux, je crois, un grand discours de combat qu’il avait intitulé bravement Contre l’individualisme, et j’ai plus d’une fois regretté qu’il ne l’eût pas rédigé et publié. Mais, à vrai dire, ce discours, il l’a prononcé durant toute sa carrière. Bossuet lui-même n’a pas revendiqué avec plus d’éloquence les droits sacrés de la tradition ; il n’a pas dénoncé plus fortement le scandale de tous ceux qui se sont orgueilleusement insurgés contre elle.

La ressemblance ne s’arrêtait pas là ; elle n’était pas seulement d’ordre moral ; elle était aussi d’ordre intellectuel. Brunetière est un esprit de la même famille que Bossuet. Je me rappelle avoir lu, il y a quelques années, une intéressante et curieuse étude d’un philosophe contemporain, M. Albert Leclère, qui a pour titre Essai critique sur le droit d’affirmer. Ce droit, que nous avons tous, mais que, philosophiquement parlant, nous ne devrions exercer que dans certaines conditions et sous certaines réserves, Brunetière, comme avant lui Bossuet, en usait, je ne dirai pas avec indiscrétion, ni avec intempérance, mais enfin avec une complaisance qui pouvait paraître excessive à des esprits construits un peu différemment. Il existe une lettre de Renan où Bossuet est qualifié d’ « idole de l’admiration routinière, » la Politique tirée de l’Ecriture Sainte, d’ « ignoble parodie de la Bible au profit de Louis XIV, » et où le subtil écrivain s’emporte jusqu’à dire : « Pour ma part, la destruction