Ouvrir le menu principal

Page:Revue des Deux Mondes - 1910 - tome 58.djvu/488

Cette page n’a pas encore été corrigée


car elle n’est ni dissimulatrice ni impie, elle entend rester maîtresse de dire ou ne pas dire : « Ladite Jeanne, à genoux, les mains sur un missel, jure de dire la vérité sur ce qu’on lui demande, quand il s’agira de sa foi ou des faits qu’elle connaît, mais sous réserve de garder le silence selon la condition sus-énoncée, c’est-à-dire de ne faire connaître à personne les révélations qui lui furent faites. »

Et, pour bien marquer cette pleine et entière liberté de son corps et de son âme, elle s’en explique aussitôt : « Il est vrai, j’ai voulu m’évader et je le veux encore ; n’est-ce donc pas chose licite à tout prisonnier ? »

Cauchon lui demande de réciter ses prières, notamment le Pater noster : elle répond qu’elle les lui récitera en confession. Cela veut dire : au prêtre oui, au juge non. Nous verrons, tout à l’heure, la prudence extraordinaire de cette distinction.

Le bruit qui s’était fait dans la salle, tant la foule était grande, les Anglais interrompant les interrogatoires de leurs réflexions et de leurs vociférations, a rendu la première audience extrêmement pénible, même pour les juges. Un décide de tenir les prochaines séances dans des salles plus petites et de faire garder les portes.

Le 22 février, c’est Beaupère qui interroge : Cauchon n’est pas fâché de compromettre ces personnages emphatiques. Sur la première question, Jeanne prend l’offensive et pose sa thèse : — « Je n’ai rien fait que par révélation. » Cela veut dire : Je n’ai pas de juge ici-bas.

Le terrain du combat étant ainsi circonscrit, elle donne toutes les explications qu’on lui demande sur ses origines, les leçons si simples qu’elle a reçues de sa mère, sur ses visites à Robert de Baud ri court. Ici vient le grief captieux qui est, en quelque sorte, le symbole matériel de l’accusation : — « Qui vous a conseillé de prendre un habit d’homme ? » Elle répond simplement : — « De cela, je ne charge personne. » Elle se réserve.

Mais Beaupère en vient, immédiatement, à la première question brûlante, celle du signe : — « Je ne vous répondrai rien ; passez outre. » Il insiste : — « Envoyez au Roi, il vous le dira. » Le 24, Cauchon reprend, un moment, l’interrogatoire ; il tient à obtenir le serment sans restriction. Mais, elle, avec une justesse d’expression remarquable, se tient à son système : « Donnez-moi congé de parler. » Et c’est tout ce qu’il lui faut,