Ouvrir le menu principal

Page:Revue des Deux Mondes - 1910 - tome 56.djvu/183

Cette page n’a pas encore été corrigée
177
LA CRUE DE LA SEINE.

en admirant tout récemment nos sapeurs du génie surélevant avec des sacs de ciment les parapets devenus impuissans, nous avions bien le sentiment de la guerre des élémens se heurtant à l’héroïsme de l’homme.

On est parvenu ainsi à diminuer un peu le désastre, mais on a été vaincu tout de même. Il y a eu un certain nombre d’existences sacrifiées et beaucoup de biens ont été engloutis.

Le grand ouvrage de défense durable réalisé par Paris, comme par la plupart des grandes villes pourvues de cours d’eau, est l’édification de quais plus ou moins élevés. Ceux de Paris méritent de nous arrêter un moment. Ils datent de Philippe le Bel qui, en 1312, ordonna d’en construire un sur la pente ombragée de saules, agréable lieu de promenade par le beau temps, mais couverte par l’eau dès que le fleuve grossissait, qui s’étendait le long du couvent des Augustins, jusqu’à l’hôtel de Nesle. Philippe eut quelque peine à faire comprendre ses ordres, et ces berges continuèrent d’être visitées par les crues. D’ailleurs, ne vîmes-nous pas encore, ces jours passés, la rue Gît-le-Cœur, sur l’emplacement de laquelle était située « la maison de notre amé et féal l’évêque de Chartres » que le Roi désigne ainsi expressément dans sa lettre au Prévôt, remplie d’eau au point de n’admettre la circulation qu’en bateau ?

Sous les règnes de Charles V et de Charles VI, « on construisit, dit Bonamy (Mémoires de l’Académie des Inscriptions, t. XVIII), un mur épais le long de la rivière, avec des tours de distance en distance, depuis la tour de Billi, bâtie derrière les Célestins, jusqu’à la tour de Barbel ou Barbeau, au bas du port Saint-Paul. On creusa de larges et profonds fossés dans tout le circuit de l’enceinte de Charles V, depuis la tour de Billi jusqu’à la tour du Bois, au bas de la rue Saint-Nicaise, au-dessus du Louvre. Tous ces changemens empêchèrent les eaux de se répandre, par les Célestins, dans le quartier du Marais pendant les inondations ordinaires. »

En 1507, un arrêt du Parlement ordonna le relèvement du sol de la Cité. Ce serait au cours des travaux qui furent alors exécutés que disparurent les treize marches par lesquelles on entrait dans la cathédrale.

Le quai du Louvre a été construit sous François Ier de même que le quai de la Mégisserie. En 1534 et 1555, des lettres de Henri II ordonnèrent la construction du quai Saint-Bernard,