Page:Revue des Deux Mondes - 1907 - tome 38.djvu/116

Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.


aucune des combinaisons diplomatiques qui avaient provoqué son hostilité ; et ses alliés eux-mêmes lui avaient marqué qu’ils entendaient être autre chose que des « seconds ; » garder leur autonomie de grandes puissances ; faire de la Triple Alliance, naguère conduite avec autorité, une alliance parlementaire, où chaque contractant revendique et exerce le droit de penser et de parler.

Tout est bien qui finit bien. La Conférence a donné aux questions qui lui étaient soumises des solutions honorables pour tout le monde, acceptables par tout le monde. En suivant au jour le jour les sinuosités de la diplomatie allemande, au cours de ces semaines pénibles, nous n’avons pas voulu réveiller les souvenirs d’un conflit apaisé, mais seulement justifier la persévérance de notre politique. Qui ne voit d’ailleurs que cette politique a trouvé dans l’adhésion des puissances, et finalement de l’Allemagne elle-même, la meilleure et la plus complète des justifications ?


André Tardieu.