Ouvrir le menu principal

Page:Revue des Deux Mondes - 1905 - tome 26.djvu/865

Cette page n’a pas encore été corrigée


autre physionomie [1]. Au cours des années suivantes, les Tractariens devaient plus d’une fois, dans leurs épanchemens intimes, laisser entrevoir ces mêmes sentimens d’étonnement un peu inquiet et méfiant [2]mais sans, pour cela, dénoncer l’alliance solennellement proclamée, en juin 1866, par Pusey.

Cette alliance était un fait considérable pour les Ritualistes, surtout venant à l’heure même où se formait contre eux une attaque si générale et si redoutable. Ils y gagnaient de ne plus être une avant-garde d’irréguliers plus ou moins isolés ; ils se voyaient rejoints par le gros de l’armée du High Church ; en réalité même, ils entraînaient cette armée, l’absorbaient, lui imposaient leur drapeau et leur façon de combattre. Plus n’était question de Tractarianisme, sinon comme d’un souvenir historique. Désormais, c’est le Ritualisme qui va occuper la scène ; c’est pour lui ou contre lui qu’on se battra.


PAUL THUREAU-DANGIN.

  1. Lettre de Church à Copeland, en date du 7 avril 1866 (Life and letters of dean Church, p. 172).
  2. , Life of Pusey, t. IV, p. 216, 271, Letters of lord Blackford, p. 375.