Ouvrir le menu principal

Page:Revue des Deux Mondes - 1905 - tome 26.djvu/204

Cette page n’a pas encore été corrigée


George Sand à Solange.

13 février 1851.

Tu me dis toi-même que tu as monté à cheval le lendemain d’une fausse couche. Que veux-tu qu’on dise et qu’on fasse à cela ? Si Nini se jetait exprès dans le feu, tu verrais si tu prendrais la chose philosophiquement.


A la même.

23 mars 1851.

Nous sommes dans de grands remue-ménage aujourd’hui. Il y a une très jolie salle de spectacle à La Chaire, et une troupe de comédiens pas trop mauvais et assez honnêtes gens. Nous leur avons fait étudier et jouer Claudie sur le théâtre de Nohant. Bocage est arrivé hier soir et joue avec eux ce soir le père Remy sur les planches de La Châtre. Ils sont venus encore répéter avec lui ici ce matin. C’est l’éternel Roman comique, les éternels types de La Rancune, Destin, Mlle de l’Étoile. Il n’y manque pas même Ragotin, l’amateur, le galant et le mystifié. C’est le gros Magnard qui prend ce rôle, excellent homme d’ailleurs et pas rageur comme Ragotin, mais bouffon dans sa galanterie avec les comédiennes de province. La Châtre est à l’envers. Tout est loué, même les places à 3 francs ! Beaucoup feront une maladie d’avoir déboursé pareille somme. C’est une gracieuseté et une charité de Bocage pour ces pauvres cabotins. Ils ont réellement très bien joué ici. Nous avions une vingtaine de paysans dans notre public. Ils riaient comme des fous aux endroits les plus pathétiques. On se retournait pour les faire taire, et on les voyait tout en larmes. C’est très drôle, l’effet de l’émotion scénique sur ces braves gens. Ils pleurent; mais comme ils savent que c’est pas vrai, ils rient de ce qu’ils pleurent. On dit que les nègres font de même. Et pourtant, ceux-ci ne sont pas des nègres. Ils sont diablement fins.


A la même.

13 avril 1851.

...Rachel se plaint beaucoup de ton mari. Elle dit qu’il lui a demandé 15 000 francs de chaque buste. Je ne te garantis pas qu’elle ait dit cela, mais on le lui fait dire, et je suppose que c’est faux ou exagéré. Je ne t’en parle pas pour te dire un cancan, ni pour donner blâme ou conseil à ton mari. Je te dis à toi, s’il y a quelque chose de vrai dans tout cela: tâche donc d’obtenir de ton mari qu’il fasse toujours un prix d’avance, et qu’on s’y tienne de part et d’autre. Il s’est presque toujours disputé et brouillé avec les gens qui lui ont fait faire des travaux particuliers. C’est fâcheux, qu’il ait tort ou raison dans les différends. On lui fait la réputation d’un artiste très exigeant et avec lequel il faut plaider ou se quereller...

... J’ai fait un Molière que Bocage va jouer aux boulevards. Nous le jouerons ici en attendant. On a joué Claudie à La Châtie avec un grand succès. J’y ai assisté à cause de Bocage. On m’a applaudie beaucoup quand je suis entrée dans ma loge, car il y a maintenant des loges et le théâtre est très joli. J’avais envie de les prier de me laisser tranquille, eux qui voulaient me pendre il y a deux ans. On ne comprend rien aux caprices de ce bas monde, et le mieux est de ne pas s’en occuper.