Ouvrir le menu principal

Page:Revue des Deux Mondes - 1897 - tome 143.djvu/902

Cette page n’a pas encore été corrigée


toujours en faveur de l’équité », me disait M. de Roujoux lui-même. Et Khamil a quelque mérite à cette impartialité, car il était consul de Turquie dans ce même Volo avant les hostilités, et la population grecque a bien failli l’assassiner.

Dans les environs, il y a eu des cas de pillage pendant la marche en avant, mais, à part les lieux où on a livré bataille, pas un incendie. Les délicieux villages des collines, ceux du bord de la mer, sont tels qu’avant la guerre. Il en a été ainsi du moins jusqu’à la signature de l’armistice, et j : ignore ce qui s’est passé après mon départ. J’ai entendu dire qu’il y avait eu des déprédations et des meurtres même, dans les campagnes. Il s’était formé dans les environs des troupes de bandits grecs, comme d’ailleurs dans tout le reste de la Thessalie : à Trikhala, ceux-ci ayant fait prisonnières deux familles appartenant à leur propre nationalité, ont exigé 70 000 francs de rançon. D’autre part, il est certain que les Albanais licenciés ont dû faire concurrence aux brigands indigènes. Mais encore une fois, il ne s’agit que de faits isolés.

Pharsale, 15 mai. — Le lendemain même de la reddition de Volo, Edhem-Pacha retournait à son camp de Tekké, au nord de la plaine de Pharsale, se plaçant ainsi à l’arrière-garde de son armée, dont les avant-postes sont de l’autre côté de la vallée sur les collines qui dominent la ville. Une tente était réservée aux correspondans, dans le camp même, et nous en avons profité une nuit : mais on gelait, ce qui n’est rien, et on mourait de faim, habitude plus difficile à prendre. Quelques-uns de mes confrères veulent mal de mort au maréchal de leur abstinence forcée. Ils avoueraient facilement que le premier devoir de ce chef d’armée leur paraît être de leur offrir à dîner tous les jours. Mais, à en juger par l’ordinaire de quelques officiers généraux, il est bien possible que le généralissime lui-même fasse assez maigre chère. L’administration militaire nous fournit du pain en abondance, et, pour nos chevaux, du foin haché dont ils ne veulent pas : le blé vert des larges champs qui s’étalent à nos pieds et dont ils se nourrissent depuis un mois, les a rendus très difficiles.

Nous avons donc quitté la tente, et cherché une maison à Pharsale, où elles ne manquent point, la ville ayant été complètement désertée. Mais notre cavalier israélite a déniché en cinq