Ouvrir le menu principal

Page:Revue des Deux Mondes - 1897 - tome 143.djvu/734

Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.
728
REVUE DES DEUX MONDES.

Il ajouta, ironique :

— Il pleut trop pour rien tenter. Le maréchal aura vite fait d’en convaincre ces messieurs. Et le mélodrame, non ! la farce sera jouée.

L’un après l’autre, suivis de leurs états-majors, les commandans de corps parurent. Ils provoquaient des sentimens divers : Canrobert, la sympathie ; Ladmirault, l’estime ; Lebœuf et Frossard payaient leur tort d’avoir été malheureux. Sur le passage de Coffinières, géant aux moustaches de Gaulois, un silence se fit. On redoutait aussi l’importance du général Soleille. Du Breuil serra la main de Laisné qui accompagnait Frossard, de Blache qui, derrière Lebœuf, se secoua en grognant. Il aperçut avec plaisir le comte de Cussac. Un petit homme à barbe frisée vint à lui tout souriant, une grâce hébraïque dans ses regards malins : le commandant Gex, de l’état-major de Canrobert. D’autres appartenaient à Soleille, à Coffinières ; les deux neveux de Bazaine étaient là. Un aumônier aborda Du Breuil. C’était Trudaine, venu aux nouvelles.

— Eh bien, commandant, ça chauffe moins qu’à Bruville ? Après le feu, l’eau.

Il avait toujours du tabac dans ses poches, mais en l’offrant, il s’aperçut avec désespoir que son « scaferlati » était mouillé.

— En foulez-vous du sec ? dit une voix.

Du Breuil s’étonna de voir Gugl, les épaules serrées sous un vieux caoutchouc verdi. Le juif, soulevant une toile cirée, découvrit la grande boîte vitrée qu’il portait à la ceinture. Elle contenait de tout : du tabac, des allumettes, des flacons de rhum et du nougat. Gugl, devant la surprise de Du Breuil, marmonna :

— On a pien du mal à cagner sa paufre fie !

Il eut un humble et astucieux sourire, coula une pièce fausse à Trudaine avec sa monnaie, et rétrécissant encore les épaules, se faufila, l’œil quêteur, dans d’autres groupes.

— Le conseil est commencé, annonçait Décherac. Un silence tomba. — Savez-vous, ajouta-t-il en baissant la voix, ce que le maréchal a laissé échapper devant Jarras, en venant : « Que vont-ils me dire ? » Bizarre, n’est-ce pas ?

— Vous allez vous moquer de moi ? confia Restaud à Du Breuil. Je me sens lugubre. Regardez autour de nous. Du Breuil vit Laune impatient. Xharlys, dominant tout le monde de la tête, regardait fréquemment au loin. Le colonel