Ouvrir le menu principal

Page:Revue des Deux Mondes - 1897 - tome 143.djvu/684

Cette page n’a pas encore été corrigée


ouverte par quelque couteau mexicain. Ils sont en bien petit nombre, ceux qui ont survécu alors et dont la fortune a réalisé les rêves ; beaucoup ont succombé aux fatigues, aux épreuves, au vice, à la misère, soldats oubliés d’une grande bataille qui a modifié la face du monde en modifiant les conditions économiques et financières de tout notre ordre social. Ceux-là, c’étaient les pionniers de 1849. Un coup de tête, la curiosité de l’inconnu, la soif d’une vie aventureuse, un chagrin d’amour, les avaient jetés dans ce vaste creuset où venaient se fondre, s’épurer ou se perdre des existences dévoyées, des passions héroïques ou coupables, des volontés énergiques, des forces sans emploi, et d’où devait sortir une ville étrange, née d’hier et déjà l’une des plus importantes du monde par son mouvement commercial, et la plus étonnante par sa vertigineuse prospérité, par son histoire et par sa fortune.

Tout autre est Joe Ladue, et aussi la plupart de ses compagnons. Lui, est un homme jeune encore, robuste, taciturne, lassé par la lutte et l’effort, prêt à agir si besoin est, mais parvenu au but, l’ayant même dépassé, désireux de repos et ne pouvant le goûter. « J’ai vu rarement un homme aussi indifférent à sa grande fortune, qui semble lui avoir trop coûté, écrit M. J. Lincoln Steffens. Ce qui me frappe en lui, c’est ce regard fatigué, presque blasé, que j’ai noté parfois chez des hommes arrivés à l’apogée de la fortune, enviés de tous et se demandant si le résultat valait l’effort fait. Comme lui, ils étaient las, et quand, pressés de questions, ils parlaient d’eux-mêmes, leurs récits, leurs anecdotes relataient toujours et de préférence les dures épreuves traversées, les heures de tristesse et de désappointement précédant le succès final et en empoisonnant la joie [1]. »

C’est qu’à l’audace aventureuse et débordante d’il y un demi-siècle, a succédé chez les selfmade-men d’aujourd’hui, qui valent leurs devanciers, et sont arrivés à des résultats analogues, l’action méthodique, silencieuse et réfléchie. L’énergie est la même, mais plus économe de ses forces, moins exubérante dans ses manifestations extérieures. Mais le labeur n’est pas moindre, ni la persévérance dans la lutte, ni la foi dans le succès, et il semble que les conceptions morales, le genre d’estime qu’on fait de la fortune, le sentiment des devoirs qu’elle impose, aient quelque chose de supérieur.

  1. Mac Clure Magazine, septembre 1897, New-York.