Ouvrir le menu principal

Page:Revue des Deux Mondes - 1897 - tome 143.djvu/676

Cette page n’a pas encore été corrigée


entreprit cette excursion avec sa femme, ses enfans et quelques amis par un train spécial des plus luxueux et avec tout le confortable dont les millionnaires américains excellent à s’entourer. L’ère minière commençait, et déjà, sans s’aventurer dans l’intérieur, le Dr Webb estimait que les placers exploités aux environs de Juneau-City représentaient, à eux seuls, les 36 millions de francs payés par les Etats-Unis à la Russie comme prix d’acquisition de l’Alaska. Bon juge en ces matières, il prévoyait et prédisait qu’avant peu ces gisemens aurifères rivaliseraient avec ceux de la Californie. Puis, chemin faisant, il notait dans l’île de Kodiak. de riches minerais de cuivre ; au cap du Prince-de-Galles, des gisemens de graphite ; sur les côtes, de l’ambre ; ailleurs, du pétrole et du soufre, du cinabre, du marbre, de l’ardoise, de la houille abondante et de bonne qualité, partout aussi des forêts et, sur le littoral, d’importantes pêcheries.

Ces révélations, car c’en étaient alors, rencontrèrent beaucoup d’incrédules. On se souvenait, à San Francisco surtout, des placers du Fraser ; on tenait ces assertions pour les récits de touristes enthousiastes ; et telles étaient, et sont encore, les difficultés du voyage qu’on hésitait à y aller voir. On ne prévoyait ni la réalité des faits ni l’exode qui devait se produire quelques années plus tard. Il ne fallut rien moins, pour le provoquer, que la révélation de la découverte de l’or dans six des grands affluens du Yukon et les résultats de l’exploitation du « Bonanza Creek » qui donna, dès le début, la francs d’or pur par plat de boue aurifère. « Depuis ma dernière lettre, écrit M. W. Ogilvie, les placers humides du « Bonanza Creek » n’ont cessé de donner des rendemens étonnans. Un mineur me racontait, hier, avoir retiré d’un seul plat de boue aurifère 71 francs. C’est une exception, mais la moyenne oscille entre 25 et 35 francs. Cette couche de boue mesure cinq pieds de profondeur ; sa largeur est encore indéterminée, mais n’est pas moindre de trente pieds, ce qui donnerait, à 25 francs par plat et neuf à dix plats par pied cube, la somme énorme de vingt millions pour ce seul claim. Les nouvelles que nous recevons de la région du Klondyke, ne sont pas moins surprenantes. Elles ont eu pour résultat de faire instantanément le vide autour des placers de « Forty miles Creek », en territoire américain. Les mineurs sont partis pour Klondyke, attelés à leurs traîneaux. On ne trouve personne qui consente à louer ses services ou à faire autre chose que laver l’or. Ceux des nouveaux arrivés