Ouvrir le menu principal

Page:Revue des Deux Mondes - 1897 - tome 143.djvu/490

Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.
484
REVUE DES DEUX MONDES.

le maréchal a rendu compte. Il paraît que Sa Majesté, a dit, en lui tendant la main : — « Eh bien, monsieur le maréchal, vous avez donc rompu le charme ! » L’entourage faisait chorus.

Dans la salle où la plupart des officiers de l’état-major étaient réunis, un grand tapage régnait. On attendait le retour du général Jarras. Il venait de se rendre auprès de Bazaine pour lui demander ses instructions. Avec force gestes, les uns expliquaient les missions qu’ils avaient remplies ; ils ne tarissaient pas sur leurs dangers, leurs aventures. D’autres commentaient le rôle des grands chefs. Par une malveillance naturelle, ils les jugeaient tous avec une extrême sévérité, on avait remporté néanmoins un gros succès ; Massoli murmura même : un triomphe. La plupart voyaient là un juste retour des choses, se laissaient aller à un espoir sans bornes, une confiance aveugle.

Restaud jeta :

— Un triomphe qui nous coûte, et qui nous coûtera cher !

Du Breuil songea au râle des blessés, à la pâleur des morts. L’épouvantable vision se levait à nouveau, avec les champs jonchés de cadavres.

— Ça n’a pas traîné, dit Restaud ; de quatre à huit ! Le 3e et le 4e corps ont fait une rude besogne.

— Les perles ? jappa Floppe.

— Trois ou quatre mille hommes.

— Et le général Decaen !

— Blessé seulement ! Et le pauvre Kelm !

— Eh bien ? fit Du Breuil.

— Une balle dans le front !

Fataliste jusqu’au bout, Kelm. Il avait dit à Décherac, en trottant vers Borny :

— Vous prendrez mon portefeuille, si je suis tué. — Il avait ajouté : — Je suis sûr de mon affaire.

Il y eut un silence. On passait à d’autres noms. Ils tombaient à travers l’indifférence générale. Chacun, l’œil sec, songeait à soi, aux siens. Les meilleurs, capables, comme Du Breuil, de s’attendrir devant un spectacle pareil à celui de la nuit, demeuraient insensibles, tout à l’angoisse, à la trépidation de l’heure présente.

Floppe reprit :

— Eh ! eh ! les souliers du mort, bonne chose. Voilà le maréchal Le bœuf pourvu.

Francastel mit Du Breuil au courant. L’Empereur avait donné