Ouvrir le menu principal

Page:Revue des Deux Mondes - 1897 - tome 143.djvu/182

Cette page n’a pas encore été corrigée


Farnesine, que vous avez détruit ; il voyait à sa gauche l’île Tibérine avec sa poupe sculptée en souvenir d’Esculape, et les Quattro-Capi et la tour de l’Anguillara et le temple de Vesta et l’Aventin. Presque tout cela a disparu [1].

Et si un des bras du Tibre, le long de l’île Tibérine, doit demeurer ensablé, comme cela semble inévitable, c’est un vrai malheur pour l’aspect général : Rome aura perdu une de ses grandes beautés. On avait pu souhaiter, tout au contraire, que cette île célèbre dans les fastes romains devînt, et c’était facile, un joyau archéologique et pittoresque au milieu de la cité. Là, selon la légende païenne, le dieu Esculape vint, sous la forme d’un serpent, de Pessinunte s’établir en Italie. Les anciens Romains avaient donné à l’île la forme du navire qui apporta le dieu ; un obélisque figurait le grand mât ; à la proue s’enroulait le serpent. Les antiquaires de la Renaissance s’étaient plu à reconstituer l’état primitif détruit par le temps ; on aurait pu à leur exemple renouveler cette restitution (le serpent se voyait encore), sans sacrifier la petite basilique Saint-Barthelemi, ni l’hospice des bene fate fratelli [2], touchant legs du moyen âge, qui continuait d’une curieuse façon la tradition du temple d’Esculape. Aujourd’hui, le bras droit du fleuve est ensablé, et une odieuse construction masque les rives de l’île : de l’asile d’Esculape, on a fait une morgue !

Il avait été beaucoup question, même dans le parlement, de ce qu’on appelait « la promenade archéologique » : on aurait rejoint ensemble par des avenues bien ouvertes les principaux monumens qui subsistent de l’ancienne Rome dégagés de tout obstacle… Rien de mieux [3], mais ne fallait-il pas commencer par interdire dans le prochain voisinage d’édifices tels que le Colisée la construction d’immenses maisons à six ou sept étages, avec dix ou douze fenêtres de façade, qu’une fièvre de spéculation a multipliées et qui, hâtivement bâties, misérablement habitées, ou se ruinant

  1. La tour de l’Anguillara a été conservée (et même réparée) : mais, séparée du fleuve, entourée de constructions, elle a perdu sa pittoresque beauté. Il en est presque de même du temple de Vesta qu’une pente verdoyante, semée de vieux débris, unissait jadis au fleuve et à la cloaca maxima. — Les photographies d’il y a dix ans donnent encore ce ravissant tableau. — Une froide muraille l’enserre maintenant, toute verdure a disparu, tout cet ensemble est défiguré.
  2. On sait que ces mots bene fate fratelli. mes frères faites le bien, dans lesquels saint Jean de Dieu, dans sa vieillesse, résumait ses exhortations, sont devenus le nom populaire à Rome des frères hospitaliers.
  3. Ce projet, qui avait été soutenu avec ardeur par le regretté Donghi, n’a point été pris sérieusement en considération.