Ouvrir le menu principal

Page:Revue des Deux Mondes - 1896 - tome 136.djvu/183

Cette page n’a pas encore été corrigée


chef-d’œuvre comme une aventure sans lendemain. Malheureusement, le désappointement éprouvé par le public devant l’œuvre inattendue de son sculpteur favori a rejailli sur le Salon tout entier, et comme M. Falguière avait paru faiblir celle année, on s’est empressé de déclarer, sans regarder alentour, que tous les sculpteurs s’étaient affaiblis et que cette section, d’ordinaire ; si intéressante, présentait tout à coup le spectacle d’une décadence affreuse.

Gardons-nous, s’il est possible, des exagérations à la mode, soit dans l’engouement, soit dans le mépris. Si le jardin du palais des Champs-Elysées ne nous offre pas, en effet, quelqu’un de ces chefs-d’œuvre éclatans et populaires comme il en a parfois abrité, on y trouve, néanmoins, une réunion nombreuse d’ouvrages distingués et habiles, parfois même excellens, qui font honneur à l’école et qui affirment sa vitalité technique et intellectuelle. Le seul mal dont souffre toute cette légion de vaillans ouvriers, le seul mal qui l’inquiète et qui la trouble, en la condamnant à ses besognes ingrates et hasardeuses, c’est toujours celui que nous avons déjà signalé : l’indifférence de ceux qui pourraient les employer, des constructeurs, des architectes, des corporations, des pouvoirs publics ; c’est la disproportion entre leur nombre, toujours croissant, de producteurs et le nombre, trop lentement accru, des amateurs. Si l’exposition actuelle est encombrée d’allégories prétentieuses, de mythologies insipides, de nudités navrantes, c’est le plus souvent que leurs auteurs, n’ayant rien à faire, se sont battu les lianes pour faire ce qu’on appelle le morceau de Salon, le morceau sans destination et sans utilité, n’ayant d’autre but que la récompense, et visant trop souvent à l’attention publique par l’étrangeté du sujet ou la singularité de l’exécution. Presque toutes les grandes sculptures, exécutées dans de meilleures conditions, pour les monumens publics ou édifices privés, s’y présentent, au contraire, dans des conditions normales d’exécution sérieuse et consciencieuse, et, d’autre part, la sculpture, grande ou petite, appliquée aux arts de la curiosité, du décor et du mobilier (médailles, statuettes, orfèvrerie, figures d’applique, bois, ivoires, grès, émaux, etc.) y prend aux Champs-Elysées comme au Champ-de-Mars, sous ses formes les plus variées, un développement rapide qui permet d’espérer, de ce côté, l’application heureuse et glorieuse de tant de forces disponibles et longtemps inutilisées.

Le Saint Michel, colossal, qui doit surmonter la flèche de l’abbaye du Mont-Saint-Michel, a reçu, des mains savantes et émues de M. Frémiet, le caractère épique et triomphant qui sied en pareille hauteur, à cet envoyé céleste. Svelte, bien découplé, vivement campé sous l’armure solide et souple qui l’enveloppe