Ouvrir le menu principal

Page:Revue des Deux Mondes - 1896 - tome 134.djvu/828

Cette page n’a pas encore été corrigée


pourrait dire que la France a été financièrement sauvée par ses valeurs étrangères.

La France s’est rétablie, depuis 1870 ; en dépit des fautes de ses gouvernans, malgré les charges de budgets démesurément grossis, elle a refait sa fortune par le travail et par l’économie. Elle a, aussi, reconstitué son portefeuille de valeurs étrangères, et quelque mauvais papier qu’elle ait laissé s’y glisser, c’est là, de nouveau, une de ses forces économiques. Si elle est restée, ou si elle est redevenue une des grandes puissances du globe, elle le doit, beaucoup, à sa richesse, à ses ressources financières, à l’expansion de ses capitaux. Un statisticien évaluait, en 1893, nos placemens au dehors à vingt milliards de francs, soit un quart environ de la fortune mobilière de la France [1]. Ce chiffre doit être sensiblement dépassé aujourd’hui, tant grâce aux placemens nouveaux qu’à la hausse du taux de capitalisation, par suite de la baisse du taux de l’intérêt [2]. Nous sommes donc créanciers de l’étranger pour une vingtaine de milliards de francs. L’Angleterre, seule dans le monde, l’emporte, à cet égard, sur nous. On évalue ses placemens étrangers ou coloniaux au double, peut-être au triple des nôtres, à deux milliards, peut-être à trois milliards sterling. C’est là un signe et à la fois une cause de la colossale puissance financière de l’Angleterre. Elle n’a garde, pour ses placemens, de s’enfermer dans ses îles et ses trois royaumes ; elle couvre le monde de ses capitaux, et elle s’en trouve bien. S’il est, quant à l’argent, un peuple cosmopolite, c’est l’Anglais, et je ne vois pas que cela refroidisse son patriotisme insulaire. L’Allemagne, sans que nous osions formuler de chiffres, l’Allemagne nouvelle est, sous ce rapport aussi, devenue une grande puissance ; elle s’est efforcée de mettre ses ressources financières et commerciales au niveau de sa grandeur militaire, et elle y est parvenue. Entre les petits Etats, il en est, à côté de nous, tels que la Suisse, la Hollande, la Belgique surtout qui par l’ancienneté de leur civilisation, par leur industrie et leur esprit d’entreprise, ont acquis une importance financière fort supérieure à leur importance politique.

Il y a ainsi, dans le monde, des pays qui sont devenus comme

  1. M. Alf. Neymarck, Une nouvelle évaluation du capital et du revenu des valeurs mobilières en France, mémoire lu à l’Académie des sciences morales et politiques. M. de Foville estimait déjà, en 1888, au chiffre de 18 milliards et demi nos placemens à l’étranger.
  2. Les placemens en valeurs russes ont encore augmenté durant ces dernières années, puis sont venues les mines de l’Afrique australe. L’Économiste français admettait, il y a près d’un an déjà, que la France avait acquis pour environ 500 millions de valeurs sud-africaines ; ce chiffre doit être presque doublé aujourd’hui.