Ouvrir le menu principal

Page:Revue des Deux Mondes - 1896 - tome 134.djvu/412

Cette page n’a pas encore été corrigée


généreusement à l’Italie les quatre ports zanzibarites de Brawa, Merka, Magadoxo, Warsheik, situés au nord du Juba, ne se réservant, des cinq villes de la côte de Ben-Adir, que la seule ville de Kismayou. La frontière suit le 6e parallèle jusqu’au 35e longitude est (Greenwich), puis ce 35e méridien jusqu’au Nil-Bleu. Au nord du Nil-Bleu cette frontière ne fut pas tout d’abord prolongée. La délimitation du côté de l’ouest ne fut complétée que le 15 avril suivant. Une ligne irrégulière fut alors tracée, qui, partie du Nil-Bleu, sous le 35e méridien, atteignit l’Atbara, à 30 kilomètres en amont de Kassala, et aboutit sur le littoral de la Mer-Bouge, au ras Kassar. Toute l’Ethiopie avec ses dépendances du Choa et du Kaffa, fut ainsi placée dans la sphère d’influence italienne. Il en fut de même de certaines villes situées aux confins du Soudan égyptien qui avaient fait partie, avant l’insurrection mahdiste, de l’Egypte. Quant à Kassala, le droit d’occuper cette place fut bien reconnu à l’Italie, mais à titre temporaire, et seulement si les intérêts de la défense de l’Erythrée exigeaient cette occupation. Les droits de l’Egypte étaient d’ailleurs réservés, et Kassala devait lui être restituée dès qu’elle se déclarerait en mesure d’y assurer le maintien de l’ordre.

Il ne resta plus à délimiter que le territoire italien du côté des possessions anglaises du golfe d’Aden. Sur cette partie de la côte somâl que baignent les eaux de ce golfe, l’Angleterre occupait le littoral à l’orient du golfe de Tadjourah jusqu’au 49e de longitude est de Greenwich. Dans cette direction, les Italiens s’étendaient jusqu’au ras Hafoun. Entre ce cap et le 49e de longitude est de Greenwich, le pays était indépendant. Le cap Guardafui, qui forme la pointe extrême de la grande corne africaine, était considéré comme res nullius, un de ces pays que les Anglais nomment no man’s land, territoire de personne.

L’Angleterre s’est montrée ici fort libérale. Par le traité du 5 mai 1894, elle a cédé à l’Italie le cap Guardafui et le pays environnant, se contentant de reculer les limites de l’hinterland de ses possessions du golfe d’Aden à 300 kilomètres environ dans l’intérieur du continent. La limite des sphères d’influence de la Grande-Bretagne et de l’Italie dans ces régions est constituée désormais par une ligne à délimitations compliquées, laquelle part du point de Gildessa, arrive au 8e parallèle nord, suit ce parallèle jusqu’à son intersection avec le méridien de 48e de longitude est de Greenwich, atteint ensuite l’intersection du 9e parallèle nord et du 49e longitude est de Greenwich et suit ce méridien jusqu’à la mer. Une disposition subsidiaire stipule que les deux gouvernemens se conformeront, dans les régions du protectorat britannique et dans celles de