Page:Revue des Deux Mondes - 1896 - tome 134.djvu/198

Cette page n’a pas encore été corrigée


elle les reprend. Les huîtres arrivent à un état de développement assez avancé dans le manteau de leur mère. M. Edmond Perrier a observé dans le laboratoire de l’île de Tatihou un mollusque nudibranche, la tritonie, qui avait suspendu ses œufs à l’une des glaces du bac où il était enfermé ; chaque jour la tritonie venait visiter ses œufs disposés en ruban, et le ruban s’étant un jour décollé en partie, elle le remit en place. M. Perrier a ajouté : Il y a dans ce fait un exemple d’instinct et de conservation de l’espèce d’autant plus remarquable qu’il s’agit d’un animal hermaphrodite. Les crustacés supérieurs gardent longtemps leurs œufs attachés à leurs fausses pattes, et leurs larves en sortent déjà assez perfectionnées : les œufs de crabes y deviennent zoés, les œufs de langoustes s’y changent en phyllosomes, et même les homards sont déjà homards quand ils quittent leur mère. Mais c’est là une sorte de gestation qui ne prouve pas un grand développement de l’amour maternel, car lorsque les petits prennent leur liberté, la mère ne s’en occupe plus.

La plupart des poissons cartilagineux et quelques poissons osseux tels que les épinoches, les pœcilies, sont vivipares ou ovovivipares ; les épinoches pondent leurs œufs dans des nids. M. de Lacaze-Duthiers a entretenu l’Académie des observations de plusieurs zoologistes qui montrent certains poissons s’intéressant à leur progéniture. Pourtant la plupart de ces animaux abandonnent, comme les invertébrés, leurs petits aussitôt qu’ils sont nés. S’il en a été de même des poissons anciens, nous pouvons croire qu’ils n’ont pas eu un sentiment bien vif de la maternité.

Quelques reptiles actuels prennent soin de leurs œufs. Le Pipa de Surinam mâle dépose sur le dos de sa femelle les œufs qu’elle vient de pondre. Le crapaud accoucheur porte ses œufs attachés à son train de derrière. On a vu dans le Muséum de Paris un Python molure s’enrouler en pyramide au-dessus de quinze œufs qu’il avait pondus et rester deux mois et demi ainsi enroulé jusqu’à leur éclosion ; huit serpens en sortirent. Mais si les reptiles s’occupent parfois de leurs œufs, ils ne s’occupent pas de leurs petits après l’éclosion ou la parturition. Nous n’avons point jusqu’à présent de motifs de croire qu’il en a été autrement pour les reptiles des temps secondaires.

Il n’en est pas ainsi pour les oiseaux et les mammifères, qui ont leur règne dans les temps tertiaires. Les premiers chauffent et nourrissent leurs petits, les seconds leur donnent leur lait, leur prodiguant leur propre substance. Ce serait une banalité que de rappeler combien sont touchans la sollicitude et le courage