Ouvrir le menu principal

Page:Revue des Deux Mondes - 1893 - tome 120.djvu/895

Cette page n’a pas encore été corrigée


New-York était trop septentrional encore. La ville de Philadelphie. située presque au centre du long ruban d’Etats déployé sur l’Atlantique, convenait mieux et fut en effet adoptée comme capitale provisoire ; mais il était impossible que l’Etat de Pennsylvanie consentît à laisser détacher de sa juridiction sa plus grande ville, qui était en même temps la plus belle et la plus peuplée de toute l’Union.

On songea à Germantown, un faubourg de Philadelphie. Mais l’idée de loger le gouvernement fédéral dans une banlieue fut vite abandonnée. On en revint au plan de création d’une ville nouvelle.

Il fallait un point très central, dans le voisinage duquel, pour la tranquillité et l’impartialité des débats du Congrès, n’existât pas une agglomération trop importante d’habitans. D’autre part, toute capitale, digne de ce nom, doit se trouver sur un grand fleuve, à l’exemple de Rome, de Paris, de Londres, de Vienne. Trois cours d’eau entrèrent en concurrence : le Delaware, le Susquehannah et le Potomac. Le premier, qui avait déjà Philadelphie, fut écarté. Des deux autres, le Potomac devint rapidement favori. Il eut pour lui d’abord la Virginie et le Maryland sa, rive droite étant virginienne et sa rive gauche marylandaise. Le projet souriait à Washington, dont la propriété, Mount-Vernon, était sur le Potomac.

Les gens du Nord se firent un peu prier ; il fallut que le Sud fit quelques concessions sur le terrain des grandes mesures financières alors en cours d’élaboration. Hamilton et Jefferson dînèrent un jour ensemble, et se mirent d’accord. Le 16 juillet 1790, une loi autorisa le président de l’Union, Washington, à nommer des commissaires chargés de choisir sur le Potomac un district de 25 kilomètres carrés, d’en faire l’acquisition, et d’y élever la capitale permanente. Le Congrès et le gouvernement devaient en prendre possession en 1800, et résideraient jusque-là à Philadelphie.


I

Washington nomma trois commissaires et se mit aussitôt à l’œuvre avec eux. Il connaissait bien les rives du Potomac, les ayant souvent parcourues en sa jeunesse quand il était arpenteur. Peut-être son choix était-il fait d’avance.

A quelques milles en amont de Mount-Vernon, qui est sur la rive virginienne, se trouvait la petite ville d’Alexandria, une des plus importantes municipalités de la Virginie au XVIIIe siècle,