Ouvrir le menu principal

Page:Revue des Deux Mondes - 1893 - tome 120.djvu/723

Cette page n’a pas encore été corrigée


articulo mortis ; car, s’il avait résisté, ses heures étaient comptées.

Pour l’occupation d’une bande de territoire inculte il semble néanmoins que l’envoi du maréchal Martinez Campos, nommé général en chef de l’armée du Maroc, à la tête de vingt-quatre mille hommes, soit un bien gros déploiement de forces, malgré ce qu’on sait de la tactique perfectionnée des Arabes, et des fusils à tir rapide dont ils sont armés. Il est juste d’ajouter que le seul avis d’une expédition semblable suffira peut-être à hâter un arrangement définitif, tant de la part de Sa Majesté chéritienne, que de la part des Riffains, incapables de résister longtemps à une armée régulière.


Vte D’AVENEL.

LE MOUVEMENT FINANCIER DE LA QUINZAINE

La seconde quinzaine de novembre n’a pas trompé les espérances que faisait concevoir la première. Si la rente française s’est contentée de se maintenir à 99 francs, dans l’attente de la conversion, qui paraissait imminente il y a peu de jours encore, un très vif mouvement de hausse ou de reprise s’est dessiné sur plusieurs fonds d’États ou valeurs à revenu variable, notamment sur le 3 pour 100 russe, la rente italienne, le Crédit Foncier, les chemins Autrichiens et Lombards, et, à un moindre degré, sur les fonds Ottomans, l’Extérieure, la Banque de Paris, le Comptoir National d’Escompte, etc.

La crise ministérielle qui a éclaté le samedi 25 n’a pas altéré un instant la sérénité du marché financier. Les incidens de politique intérieure de ce genre provoquaient autrefois des baisses momentanées. Mais leur fréquente récurrence a blasé le monde financier sur les inconvéniens qu’ils pouvaient présenter pour la solidité du crédit public ; la Bourse ne leur accorde plus qu’un regard indifférent ou distrait. Que la crise dure deux jours de plus ou de moins, elle se terminera par la formation d’un cabinet nouveau, homogène selon le cri du jour, et qui reprendra les choses au point où les a laissées la précédente administration. Même la conversion ne saurait subir, du fait de la crise, un ajournement de longue durée. C’est toutefois par-là que l’accident ministériel a quelque peu affecté la tenue du marché. Les cours de la rente 4 1/2 en ont subi des soubresauts assez brusques. La spéculation s’était mise d’abord de la partie, poussant ce fonds de 104,60 à 105,40, tandis que le 3 pour 100 reculait passagèrement au-dessous de 99. On pensait alors que le taux de conversion ne descendrait pas au-dessous de 3,75