Ouvrir le menu principal

Page:Revue des Deux Mondes - 1893 - tome 119.djvu/724

Cette page n’a pas encore été corrigée


la veille même de la réponse des primes, un vif mouvement de recul a rétabli le prix du milieu du mois, 6oit environ 83.65. Le même jour l’agio de l’or s’élevait de 11.40 à 12 pour 100.

C’est aussi une question de change qui a empêché la rente Extérieure d’Espagne d’accentuer son mouvement de reprise de la précédente quinzaine. L’agio a été porté de 20 à plus de 21 pour 100 à Madrid et à Barcelone. Puis le général Martinez Campos a failli succomber à un attentat, et une chute de cheval a inquiété les amis du président du conseil, M. Sagasta. Les anarchistes se sont donné beaucoup de mouvement ; le ministre des finances enfin a déclaré qu’il ne songeait nullement pour l’heure présente à un emprunt. Toutes ces raisons ont contribué à ramener le 4 pour 100 espagnol de 64 1/2 à 64. Toutefois les tendances restent assez bonnes sur cette valeur. Le montant de la dette extérieure n’est pas excessif, plus des deux tiers du total appartiennent maintenant à des Espagnols. Comme les coupons en sont payables en or, soit au change fixe de 1 franc la peseta, aussi bien à Madrid ou à Barcelone que hors du royaume, le gouvernement n’a aucune raison de songer à l’adoption d’une mesure analogue à l’affidavit italien. Le déficit du dernier exercice n’a pas été aussi considérable que celui des années précédentes, et M. Gamazo témoigne d’une ferme assurance que l’exercice en cours laissera une insuffisance moindre encore. Il compte sur l’efficacité des réformes qu’il a fait voter par les Cortès et il en poursuit avec ténacité l’application détaillée au jour le jour. Une note officieuse a même fait savoir que dès maintenant il avait réussi à faire produire 5 millions de plus qu’il y a un an à l’ensemble des sources de revenu.

La rente française a détaché son coupon trimestriel le 16 courant sur le cours de 99.15 environ, ce qui faisait sortir le prix ex-coupon à 98.40. Des réalisations de bénéfices d’acheteurs peu enclins à attendre le retour au pair ont provoqué une réaction de 0 fr. 40. Les rachats ont commencé à 98 francs ; le 28, ils poussaient le 3 pour 100 à 98.52, mais la baisse nouvelle de l’Italien, enrayant cette reprise, laisse la cote de 98.40 comme le niveau le plus propre à faciliter la réponse des primes et la liquidation des engagemens spéciaux qui s’y rattachent. La rente amortissable a suivi le même cours d’amélioration de 99.30 à 99.80, le 4 1/2 a reculé de 104.55 à 104.37.

Les préparatifs pour la réception de l’escadre russe et les préoccupations relatives aux grèves du Pas-de-Calais ont fait perdre de vue la conversion du 4 1/2 sur laquelle ont été écrits pendant quelques jours tant d’articles savans et experts et tant d’autres attestant une étonnante dose d’ignorance ou de naïveté. On ne parle plus de la conversion, mais on la prépare certainement au ministère des finances. Il semble cependant que la question ne pourra être de nouveau