Ouvrir le menu principal

Page:Revue des Deux Mondes - 1891 - tome 108.djvu/557

Cette page n’a pas encore été corrigée


que Vasco de Gama découvrit un jour de Noël et qu’il baptisa pour ce motif Terra de Natal, Terre de la Nativité. Nous l’appellerons aussi la Natalie, et, en tout cas, nous lui donnerons toujours de l’article masculin ou de l’article féminin, parce qu’en écrivant Natal, sans article, à la mode anglaise, on a l’air de parler d’une ville. Or la capitale de cette contrée porte le nom de Pietermaritzburg, et son port de commerce, Durban, ne prend plus celui de Port-Natal. Dans la langue française, il y a un Canada, une Australie, un Cap, et personne chez nous ne dira jamais : « Je vais à Inde, je reviens d’Inde. » Il n’y aurait donc nulle raison de dire : « Je vais à Natal, je reviens de Natal. » Cette petite colonie possède un conseil législatif et aspire au régime parlementaire ; mais, sans ministres responsables, elle est administrée par son gouverneur d’après les instructions qu’il reçoit du Colonial-Office de Londres. Sa chambre n’a que voix consultative. C’est une colonie en tutelle, suivant l’expression consacrée.

Au nord-est du Cap, entre le fleuve Orange et la rivière Vaal, s’étend l’État libre, le Free State des Anglais, le Vrij Staat des Hollandais. Il a pour titre officiel et complet : « État libre de l’Orange. » On dit souvent : république d’Orange, ce qui nous paraît moins exact. République, oui, autant qu’une autre, sa voisine et sa sœur, voire même entièrement souveraine, tandis que la seconde reconnaît encore une certaine suzeraineté britannique. D’Orange non. La capitale est Bloemfontein, et le nom vient du fleuve, baptisé en l’honneur de l’ancienne maison stathoudérale, puis royale, des Pays-Bas, celle d’Orange-Nassau. Le drapeau est blanc et orange ; dans les cérémonies publiques, le président porte une écharpe orange en sautoir. Ce qu’il ne faudrait pas y chercher, c’est la plus légère trace d’orangisme, si l’on entendait par là, comme en Belgique, un attachement à la dynastie de Hollande. Les tendances républicaines, fédératives et progressistes y trouvent leur foyer le plus actif, bien que la constitution encore très imparfaite, et plus proche du système de la cité antique que de celui des sociétés modernes, soit loin d’avoir tout ce qu’il faudrait pour devenir un modèle. L’Angleterre avait conquis ce territoire en 1848 ; elle en avait fait la « Souveraineté du fleuve Orange. » Dès 1854 elle lui restitua spontanément son indépendance, au moment où elle émancipait le Cap rebelle et se sentait incapable de régenter davantage tous ces pays de boers, avec la guerre de Crimée à soutenir. Par esprit de ménagement, l’État libre ressuscité alors écarta le mot de république ; la chose lui suffisait.

Il n’existe dans la région qu’une république en titre, et c’est la moins républicaine au sens de notre siècle. En cherchant l’analogue on remonterait jusqu’à Venise ou aux anciennes communautés