Ouvrir le menu principal

Page:Revue des Deux Mondes - 1891 - tome 107.djvu/483

Cette page n’a pas encore été corrigée


par un mouvement général de hausse. En juillet et en août, la fermeté ne s’était pas démentie sur notre place, en dépit du krach des valeurs portugaises et de la baisse constante du rouble papier.

Avec le mois de septembre s’ouvrait la période, sinon encore de grandes opérations, du moins de préliminaires à de grandes et très importantes opérations. Actuellement il est question d’un emprunt contracté par le gouvernement russe avec les maisons de banque de Paris qui ont pris, il y a deux ou trois ans, une part si active au succès des emprunts de conversion. On s’entretient également de l’émission qui aura lieu, dans les premiers jours d’octobre, d’obligations du Crédit foncier 3 pour 100, rapportant 12 francs par an, et remboursables, par conséquent, à 400 francs, dans un délai de soixante-quinze ans. Ces titres participeront chaque année à six tirages de lots, qui comprendront chacun un lot de 100,000 francs. Il sera versé 20 francs à la souscription et 20 à la répartition. Les autres versemens seront échelonnés sur une période de trois ans et demi.

Aussitôt que le marché de Berlin eut paru avoir sensiblement épuise ses moyens de dépréciation par la baisse du rouble, de l’emprunt d’Orient et de divers autres fonds, la spéculation, chez nous, a commencé à sortir de sa longue immobilité, et son effort s’est porté d’abord sur nos fonds publics. Le 3 pour 100 était à 95.15 à la fin de juillet et à 95.50 à la fin d’août. Immédiatement après la liquidation, qui s’est effectuée avec des taux de report très modérés, les achats se sont multipliés. L’abondance extrême de l’argent, l’existence incontestée d’un découvert, encourageaient à la reprise. Le 3 pour 100 avait été compensé à 95.80, l’amortissable à 96.60, le 4 1/2 à 105.25. En douze jours, ces trois fonds se sont avancés à 9645, 97.20 et 105.85. Le 3 pour 100 nouveau a de son côté franchi le cours de 94 et atteint 94.55. Le 16 courant, un coupon trimestriel sera détaché sur la rente ancienne, et il n’est pas improbable que, dans la seconde quinzaine du mois, le 3 pour 100 ne soit coté à 96 francs ex-coupon.

L’an dernier, à pareille époque, le coupon trimestriel de la rente a été détaché sur le même cours de 96.50 que, dans certains cercles, on semble trouver excessif, bien qu’il réponde à un ensemble de conditions économiques et financières dont une année écoulée a bien plutôt fortifié qu’affaibli la portée et la signification.

Sur le marché des fonds étrangers, le trait caractéristique reste la baisse, puis la reprise du rouble de 205 à 217, et, dans une autre partie de la cote, l’insuccès des tentatives d’amélioration dont les fonds portugais ont été l’objet. L’Italien se tient avec peine entre 90 et 91. Sur les informations plusieurs fois renouvelées d’une détente de la situation monétaire à Lisbonne, les maisons de banque, qui avaient participé à l’opération des Tabacs, ont essayé d’échafauder une reprise de la rente 3 pour 100 du Portugal. Dans les derniers jours d’août, on