Ouvrir le menu principal

Page:Revue des Deux Mondes - 1891 - tome 104.djvu/922

Cette page n’a pas encore été corrigée


actuelle, « qui appartiendrait désormais aux catégories historiques du passé, » car il n’y aurait plus ni argent, ni crédit, ni commerce, ni bourse, ni fermage, ni location, en un mot plus de revenus privés sous aucune forme. Par là se trouveraient supprimé l’esclavage du salaire, satisfait le fanatisme d’égalité des masses, par là « une existence humaine et non plus bestiale » serait assurée à tous les hommes.

Il s’agirait seulement de démontrer tout d’abord qu’une telle société est non-seulement utile, mais qu’elle est possible. Il faudrait pour l’organiser un État centralisé, bureaucratique, exigeant une restriction formidable de la liberté individuelle. Conçoit-on un état chargé de tout diriger, de contrôler l’ensemble des fonctions économiques, d’assigner à chacun sa tâche, de répartir également les profits ou de régler les consommations ? Il serait impossible d’imaginer une plus odieuse tyrannie. Les socialistes s’en rendent compte, et voici comment ils répondent à cette objection. Quand l’État, disent-ils, au lieu d’être, comme dans le passé et le présent, l’organisation que s’est donnée une classe oppressive, noblesse ou bourgeoisie, pour défendre ses privilèges, sera le représentant de la société entière, sans distinction de classes, il deviendra superflu. Le combat pour l’existence individuelle, fondé par l’anarchie de production, ne sera plus à réprimer. Le premier acte de l’État, en s’emparant de la production, sera son dernier acte comme État ; il ne sera pas supprimé, il mourra de sa belle mort. Au lieu du gouvernement des personnes, on aura l’administration des choses (Engels) [1]. Ainsi, au moment où ils donnent le plus à faire à l’État, les socialistes le suppriment, parce que ce monstre-là paraîtrait trop effroyable, et ils prétendent que les choses iront toutes seules. C’est se moquer.

En réalité, dès qu’on veut se faire une image de cette organisation future, on se heurte à chaque pas à des difficultés insurmontables, à des contradictions insolubles. Schæffle, qui dans sa Quintessence du socialisme a étudié le plus soigneusement ce que pourrait être cette organisation, a écrit une autre brochure qui dévoilait l’ironie de la première, en montrant à quel point des plans si soigneusement élaborés seraient inapplicables.

Les théoriciens du socialisme connaissent ces difficultés. Le principe du collectivisme une fois posé, ils ne s’embarrassent pas du comment. Ils abandonnent à l’évolution, au développement futur et naturel de la société, l’organisation et les

  1. Les anarchistes seuls, de l’école de Krapotkine, comme le remarque Adler, qui veulent dissoudre toute force centrale, ont le droit de parler de la suppression de l’État. Mais ils sont aux antipodes des doctrines marxistes.