Page:Revue des Deux Mondes - 1890 - tome 102.djvu/402

Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.


UNE
COUR DE LA HAUTE-ITALIE
A LA FIN DU XVE SIÈCLE

LUDOVIC LE MORE ET LÉONARD DE VINCI.


I.

Dans une précédente étude [1], nous avons pris congé de Léonard de Vinci au moment où il entrait au service de la cour de Milan, et où il inaugurait une nouvelle carrière non moins féconde pour lui que pour sa patrie d’adoption. C’est à passer en revue ses efforts et ses triomphes pendant cette seconde période, depuis 1483 jusqu’en 1500, époque de la chute de Ludovic le More, que je m’appliquerai aujourd’hui.

Le séjour de Léonard à Milan correspond à la fois aux derniers beaux jours de l’Italie et au premier acte d’un martyre qui a duré trois siècles et demi. L’année 1490, telle est la date fatale qui marque, et le point culminant dans cette longue série de succès et ce que nous appellerions aujourd’hui le commencement de la fin. Un symptôme alarmant, et que l’on observe au début de certaines

  1. Voyez la Revue du 1er octobre 1887.