Ouvrir le menu principal

Page:Revue des Deux Mondes - 1890 - tome 102.djvu/29

Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.
25
SACRIFIÉS.

très haut, en effet, et il ne fallait pas moins de deux heures, par la route, pour regagner Colmars.

À un signe de leur capitaine, les hommes avaient reformé leurs rangs et remettaient sac au dos, tandis que, lui, prenait congé de Mme Marbel et de sa sœur, promettant sa visite pour un jour très prochain, c’est-à-dire avec le ferme propos de ne pas la différer au-delà du lendemain.

— À quand notre nouvelle prise d’assaut ? disait en riant la jeune femme.

Mais Mireille, saisie d’une inspiration, s’était précipitée dans la maison. Elle ressortit toujours courant, agitant triomphalement au-dessus de sa tête une immense boîte de havanes.

— Tu sais, Miette, cria-t-elle à sa sœur, tu peux écrire à ton mari qu’il s’en apporte d’autres. Les chasseurs ne les refuseront pas comme mon thé.

Elle ne voulut rien entendre des observations de M. de Vair, qui lui remontrait la folie d’un tel gaspillage et s’offrait de distribuer à ses hommes, à la place, tout le bureau de tabac de Colmars, et malgré les signes désespérés de sa sœur, qui savait combien M. Marbel tenait à ses partagas, elle commença bravement la distribution, les prenant à poignées, et sa main toute mignonne se faufilant gentiment entre toutes ces mains rudes qui se tendaient vers elle.

— Là, c’est fait, il n’en reste plus un, vous pouvez les emmener, mon capitaine, dit-elle enfin, en retournant d’un air mutin sa boîte vide.

— Si les chasseurs ne vous acclament pas de toute la vivacité de leur reconnaissance, mademoiselle, c’est qu’ils sont sous les armes, mais je lis dans leurs yeux qu’ils en ont une fière envie, prononça de Vair, déjà en selle, et, abaissant son sabre pour saluer, il prit la tête de sa troupe.

Elle fut longtemps en vue, la petite compagnie, si alerte avec sa vive cadence rythmée par les coups de langue brefs des clairons, d’abord dévalant la pente et serpentant au hasard des lacets de la route, puis se perdant peu à peu dans la vallée bleuâtre, toujours plus rapetissée, bientôt simple point noir.

Elle fut longtemps en vue, et une belle jeune fille ne la quitta pas des yeux, tant qu’il en resta vestige à l’horizon.

IV.

Cette année-là, il avait éclaté terrible, dans le Midi, le choléra, s’attaquant, comme d’habitude, principalement aux centres populeux, aux agglomérations d’hommes.

Comment il était venu, c’est ce qu’on n’aurait pu déterminer