Ouvrir le menu principal

Page:Revue des Deux Mondes - 1889 - tome 96.djvu/757

Cette page n’a pas encore été corrigée


1. Hel Land van Rembrandt, par Busken-Huet, 3 vol. in-8°. Harlem, 1886. — II. Geschichte der niederländischen Litteratur, par L. Schneider, 1 vol. gr. in-8°. Leipzig, 1888. — III. Archief, recueil périodique fonde par M. Obreen en 1877. — IV. Oud-Holland, recueil périodique fondé en 1883 et dirigé par MM. N. de Roover et A. Bredius.


A mesure qu’on étudie de plus près l’art hollandais, on reconnaît que ses attaches avec la vie et les mœurs de la nation elle-même sont très nombreuses et très étroites, et que, pour le bien comprendre, il est nécessaire de se faire une idée de ce peuple et des diverses manifestations de son activité. Plusieurs publications récentes nous permettent aujourd’hui de- mieux en juger l’ensemble. Deux recueils périodiques ont surtout contribué à remettre en honneur le passé intellectuel et artistique de la Hollande : l’Archief, fondé par M. Obreen, le directeur du Ryks museum, et Oud-Holland, confié à la savante direction de M. de Roever, archiviste d’Amsterdam, et de M. A. Bredius, le critique bien connu, nommé depuis peu directeur du musée de La Haye. De son côté, dans une Histoire de la littérature néerlandaise, parue en 1888, Mlle Schneider a utilisé non-seulement les travaux de ses prédécesseurs, mais aussi les matériaux recueillis par M. F. de Hellwald et dont une mort prématurée l’avait empêché de tirer parti. Peut-être aurions-nous à faire quelques réserves à propos du germanisme un peu exclusif qui, en plus d’un endroit, anime cet ouvrage ; mais, sans vouloir l’apprécier en lui-même, nous nous sommes contenté d’y puiser quelques-unes des indications qui nous ont paru se rapporter plus particulièrement à notre sujet. Enfin, une autre publication, à la fois plus originale et plus importante, et à laquelle nous ferons