Ouvrir le menu principal

Page:Revue des Deux Mondes - 1889 - tome 93.djvu/962

Cette page n’a pas encore été corrigée


d’Égypte, mais on attend encore l’adhésion de la France et de la Russie, et l’opération se trouve retardée de quelque temps.

La spéculation allemande s’était occupée depuis le commencement du mois à relever le Turc de 16.20 à 16.90, mais ce fonds a été ramené à 16.50.

L’Italien, malgré l’annonce de prochaines émissions d’obligations de chemins de fer que l’état du Trésor rend nécessaires, a été porté de 97 à 97.40. Dans la dernière séance, des ventes précipitées l’ont fait reculer à 96.87. La Banque de France a eu un marché très agité, de 4,075 à 4,130 en hausse et de 4,130 à 4,055 en réaction. Les deux derniers bilans ont accusé une diminution considérable du portefeuille et des rentrées d’or à l’encaisse s’élevant à 60 millions.

Les sociétés de crédit n’avaient pas de raison pour monter et en avaient au contraire quelques-unes pour reculer, les prix pour la plupart ayant été largement surélevés depuis le commencement de l’année. Cependant le peu d’activité des transactions sur ces titres a maintenu les cours, sauf pour la Banque d’escompte et le Crédit lyonnais qui ont perdu l’un et l’autre 10 francs à 520 et 672.50. Les autres, Crédit foncier, Banque de Paris, Mobilier, n’ont reculé que de 1.25 à 2.50.

Les deux assemblées constitutives du Comptoir national d’escompte ont eu lieu pendant la quinzaine. Le conseil d’administration élu, dont M. Denormandie est le président, a désigné comme directeur du nouvel établissement M. Rostand, qui dirigeait à Marseille la succursale de l’ancien Comptoir.

Les actions des chemins de fer s’étaient tenues assez fermes depuis la liquidation ; elles ont fléchi le dernier jour : le Nord de 15 francs, le Lyon de 7 fr. 50, l’Est et l’Orléans de 10 francs.

Les chemins étrangers ont été fort recherchés et à des prix en hausse, mais la réaction de jeudi dernier les a ramenés aux cours du début du mois.

Le Suez avait repris de 2,340 à 2,375 ; il reste à 2,350. Le Gaz, les Voitures, les Omnibus, la Compagnie transatlantique, le Corinthe, le Télégraphe de Paris à New-York, ont des cours un peu plus faibles qu’à la fin de mai.

On annonce la présentation prochaine, par le gouvernement, d’un projet de loi autorisant le liquidateur de la Compagnie de Panama à vendre, au-dessous du prix fixé pour la dernière émission, une partie du stock non souscrit d’obligations à lots de cette émission.


Le directeur-gérant : Ch. Buloz.