Ouvrir le menu principal

Page:Revue des Deux Mondes - 1887 - tome 84.djvu/849

Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.


MM. Guettard et Lavoisier ont des droits avant lui, ou pour ainsi dire sur lesquelles il n’en a aucun. » Il trouva toujours en Monnet un adversaire obstiné qui, en 1778, attaquait encore les doctrines nouvelles en publiant une soi-disant Démonstration de la fausseté des principes des nouveaux chimistes [1].

Lavoisier s’intéressa toute sa vie aux recherches géologiques. En 1767, il rédigeait des instructions pour un voyageur qui accompagnait le gouverneur de Saint-Domingue ; en 1771, il s’occupait du classement du cabinet d’histoire naturelle de Bertin ; et la même année, il invitait Borda et Pingré à faire des observations d’histoire naturelle dans les pays où ils séjourneraient pendant le voyage que ces deux savans devaient faire sur la frégate la Flore, en vue d’examiner les meilleurs moyens de déterminer les longitudes [2]. Plus tard, à l’assemblée provinciale de l’Orléanais, il poursuivait encore le projet de l’établissement de l’atlas minéralogique.

D’autres travaux de la jeunesse de Lavoisier ne furent publiés que longtemps après : une note sur une espèce de stéatite [3], sur une mine de charbon de terre [4], en collaboration avec Guettard, et enfin un long mémoire de géologie qui parut seulement en 1789 dans les Mémoires de l’Académie [5]


III. — L’ENTRÉE DE LAVOISIER A L’ACADÉMIE ET AUX FERMES-GÉNÉRALES.

Les amis que Lavoisier comptait à l’Académie attendaient avec impatience le moment de l’introduire dans leur compagnie. Dès 1766, lors de la nomination de Cadet, ils l’avaient fait mettre sur la liste des candidats avec Monnet, Sage, Baume, de Machy, Jars et Valmont de Bomare [6]. Pendant le voyage des Vosges, l’astronome Maraldi, ainsi que Duhamel du Monceau, entretenaient souvent Lavoisier père des bonnes dispositions de l’Académie ; aussi, quand le chimiste Baron mourut, au commencement de 1768 [7], le jeune savant avait des chances sérieuses de succès ; mais il se

  1. Monnet, ennemi de la révolution, perdit son emploi ; il mourut à Paris en 1817.
  2. Lettre de Lavoisier à Borda, du 5 octobre 1771. — La Flore, commandée par le lieutenant de vaisseau de Verdun, appareilla de Brest le 29 octobre 1771 et y rentra le 8 octobre 1772.
  3. OEuvres complètes, t. I, p. 238.
  4. OEuvres complètes, t. II, p. 241.
  5. Observations générales sur les couches modernes horizontales qui ont été déposées par la mer et sur les conséquences qu’on peut tirer de leurs dispositions relativement à l’ancienneté du globe terrestre.
  6. L’élection de Cadet eut lieu le 23 avril 1766 ; il remplaçait comme adjoint chimiste Macquer, promu à la place d’associé. (Archives de l’Académie des Sciences.)
  7. Baron, mort à l’âge de cinquante-trois ans, était connu par de bonnes recherches sur le borax, sur le chlorure de potassium ; il avait donné, en 1745, une nouvelle édition annotée de la Chimie de Lemery.