Ouvrir le menu principal

Page:Revue des Deux Mondes - 1887 - tome 84.djvu/243

Cette page n’a pas encore été corrigée


LE MOUVEMENT FINANCIER DE LA QUINZAINE.

Les incidens politiques n’ont certes point fait défaut pendant la seconde quinzaine d’octobre. L’affaire Caffarel qui, pendant sa première phase, avait un caractère exclusivement judiciaire, a pris une importance politique lorsque sur ce premier scandale sont venus se greffer d’abord un incident Boulanger, puis une question Wilson.

Si l’on ajoute à ces motifs de trouble et d’inquiétude le fait que le jour même de la rentrée des chambres le ministre des finances déposait un projet de conversion du 4 1/2 ancien en 3 pour 100, impliquant la création de nouvelles inscriptions de rente perpétuelle pour plus de 1 milliard, on ne peut qu’admirer la fermeté dont la marche de nos fonds publics n’a cessé de faire preuve pendant une période aussi agitée.

Le 3 pour 100, le fonds principal de spéculation et qui devait être le plus sensible à l’influence, soit des incidens politiques, soit de l’imminence d’une grande opération financière, n’a subi que d’insignifiantes variations de cours. Pendant la première partie du mois, il s’était tenu à quelques centimes au-dessus de 82. Pendant la seconde, il ne s’est écarté parfois du cours rond en réaction que pour s’en rapprocher rapidement, n’ayant point reculé plus bas que 81.77, et constamment ramené par des spéculateurs résolus et maîtres du marché aux environs de 82 francs. C’est à ce cours qu’il reste, en reprise de 0 fr. 15 sur la clôture de la quinzaine précédente. L’amortissable et le 4 1/2 sont demeurés à peu près immobiles. Le 4 1/2 ancien qui va être converti se tient au comptant à 102.60.

Le projet de conversion, déposé par M. Rouvier, a un double objet : 1° la disparition de l’ancien fonds 4 1/2 pour 100 (37,433,505 francs en rente et 833 millions en capital nominal) et du solde de la rente 4 pour 100 (446.000 francs en rente et 11 millions en capital), et leur remplacement par une rente 3 pour 100 ; 2° un emprunt d’environ 155 millions en rente 3 pour 100, avec privilège de souscription à cet emprunt pour les porteurs des titres convertis. Les porteurs de rente 4 1/2 (ancien fonds) et 4 pour 100 auront le choix entre trois partis : 1° soit réclamer le remboursement de leurs rentes au pair, en espèces, c’est-à-dire 100 francs par 4 fr. 50 de rente 4 1/2 pour 100