Ouvrir le menu principal

Page:Revue des Deux Mondes - 1887 - tome 81.djvu/727

Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.


ETUDES DIPLOMATIQUES

LA SECONDE LUTTE DE FREDERIC II ET DE MARIE-THERESE, D'APRES DES DOCUMENS INEDITS.

V.
FONTENOY. [1]

Les événemens politiques et militaires devant désormais, comme je viens de le dire, suivre deux courans et se développer sur deux lignes parallèles, le récit doit habituellement se conformer à la division commandée par les faits eux-mêmes. Il faut donc laisser, pour un moment, Frédéric se démêler au fond de l’Allemagne dans son isolement, pour suivre, dans les Pays-Bas, l’heureuse agression de l’armée française.

En quittant la Flandre l’année précédente, au milieu de vives alarmes et sous la menace d’un grand péril public, Louis XV avait dû se résigner à perdre, en partie du moins, le fruit de la campagne victorieuse à laquelle il avait pris part ; il pouvait même craindre

  1. Voyez la Revue du 15 avril, du 1er et 15 mai et du 1er juin.