Ouvrir le menu principal

Page:Revue des Deux Mondes - 1886 - tome 74.djvu/943

Cette page n’a pas encore été corrigée


C’est ici proprement que devient presque visible et palpable cette atmosphère de pharisaïsme où doit se lever l’astre de la charité chrétienne. Chez Mme de La Bartherie, ce soir, avant d’aller au bal, le comité de la société protectrice des « pauvres honnêtes » doit se réunir. Avant l’heure fixée, Mme de Tryas est ici avec son frère. Il croit s’être aperçu que Chamillac, s’il vient souvent dans la maison, y vient pour sa sœur et non pour sa tante : aurait-il vu juste, par hasard ? A vol d’étourneau, les jeunes gens ont de ces coups d’œil. Et Chamillac, ce don Quichotte en frac ajusté, ne conviendrait-il pas à la généreuse et primesautière jeune femme plus que son impassible cousin ? Jeanne de Tryas n’y contredit point ; elle se contente, sans être aucunement troublée par cette ouverture, de faire observer qu’il est bien tard, quinze jours avant le mariage, pour changer de fiancé. Survient le commandant ; et, justement, le désaccord de leurs âmes se marque davantage par le récit d’une aventure dont la jeune femme fut l’héroïne hier, et par le jugement que M. d’Illiers en porte à demi-mot. Il est léger, spirituel, gracieux à souhait, ce récit que fait Mme de Tryas elle-même ; et ce n’est point un hors-d’œuvre, car tout un caractère s’y déclare, tel que de récentes façons de vivre le permettent, bien féminin, bien parisien, d’un charme exquis et neuf.

Donc hier, surprise sur le boulevard par un orage, Mme de Tryas s’était abritée sous le porche d’un photographe ; elle reconnut, réfugiée auprès d’elle, Mlle Vanda, la jolie actrice qu’elle avait souvent vue sur la scène des Variétés. « Je mourais d’envie de lui parler, » avoue-t-elle ; pourtant elle sut résister à la tentation jusqu’à ce que Mlle Vanda hélât une voiture. Elle n’avait pas de parapluie, Mlle Vanda, et elle avait « un amour de petit chapeau ; » n’eût-ce pas été dommage que ce petit chapeau fût mouillé pendant la traversée du large trottoir ? Mme de Tryas offrit à sa voisine de la protéger jusqu’à la voiture, et elle le fit, de sorte que les méchantes langues peuvent raconter aujourd’hui qu’elle s’est promenée, bras dessus bras dessous, sur le boulevard, avec une actrice des Variétés. — Bonté rapide, étourderie et miséricorde, bravoure d’une honnêteté qui pousse volontiers jusqu’à la bravade ; gaminerie, curiosité, témérité d’une innocence qui ne sait pas exactement tout ce que recouvrent de réalités vilaines certains dehors élégans ; indulgence et même sympathie d’artiste pour cette élégance ; instinct de solidarité de la femme pour la femme ; équité malicieuse de la mondaine, qui se dit que telle ou telle de ses compagnes, mieux née, mieux payée pour être vertueuse, est moins estimable, en bonne justice, que cette créature dévouée au vice d’autrui, tous ces sentimens, je les reconnais chez Mme de Tryas et je les salue avec plaisir pour les avoir connus chez quelques-unes de mes contemporaines, et des plus vivantes et des plus vraiment aimables. Toutes ces fleurs écloses dans une âme