Ouvrir le menu principal

Page:Revue des Deux Mondes - 1886 - tome 73.djvu/899

Cette page n’a pas encore été corrigée


A huit heures, notre service fini, j’avalai bien vite mon souper pour m’aller coucher. Je dormais délicieusement, lorsque, au premier coup de minuit, la lumière d’une lanterne m’arriva dans les yeux et me força de les ouvrir. C’était le veilleur de nuit.

— Allons, debout ! me dit-il.

Et il s’en fut. Je ne comprenais rien à ce procédé bizarre ; aussi, après un moment de réflexion, je repris mon sommeil interrompu. Le veilleur ne fut pas long à revenir, et, cette fois, il se montra bourru. Pour le coup je me fâchai.

— Pourquoi venez-vous m’ennuyer ? demandai-je. Est-ce qu’on réveille le monde au milieu de la nuit, à présent ? Je ne vais peut-être plus pouvoir me rendormir. Allez au diable !

Le veilleur me parut stupéfait. Sa surprise était telle, qu’il ne trouva même pas un juron.

— Ah ! bien, par exemple ! .. dit-il.

Et il sortit. Quelques instans après, M. Bixby faisait son apparition dans ma cabine, et trois secondes plus tard, j’escaladais lestement le petit escalier qui conduisait à la chambre du pilote, sans avoir pris le temps de mettre tous mes habits. M. Bixby me suivait de près, commentant les événemens de la façon la plus cuisante. C’était tout nouveau pour moi, ce réveil au milieu de la nuit pour s’aller mettre au travail. Je savais bien que les bateaux marchaient toujours ; mais jamais il ne m’était venu à l’idée qu’il fallût quelqu’un pour les conduire dans l’obscurité. Le métier de pilote se révélait à moi sous un aspect nouveau, et je lui trouvais moins de charme.

M. Bixby allait et venait tout autour de la roue, sans avoir presque l’air d’y toucher. Tout à coup, il se tourna vers moi :

— Comment appelez-vous le premier point au-dessus de la Nouvelle-Orléans ?

La réponse me parut très facile.

— Sais pas, dis-je.

— Vous ne savez pas ? reprit-il d’une voix terrible. Vraiment ! Et le second ?

— Je… je l’ai oublié.

— Oublié ? Ah ça, dites-moi donc, pourquoi croyez-vous que j’ai pris la peine de vous dire tous ces noms-là ?

— Je… je croyais que c’était pour causer.

Cette malencontreuse réplique joua le rôle de la goutte d’eau qui fait déborder le vase. Il s’éleva comme une tempête dans la chambre du pilote. M. Bixby était dans une fureur bleue, au point d’en être aveugle, je crois, car le navire frôla brutalement un chaland qui descendait. Ceux qui le montaient laissèrent échapper une volée de