Ouvrir le menu principal

Page:Revue des Deux Mondes - 1885 - tome 68.djvu/243

Cette page n’a pas encore été corrigée


LE MOUVEMENT FINANCIER DE LA QUINZAINE

Les Consolidés anglais ont baissé de deux unités depuis la nouvelle de la chute de Khartoum. En même temps qu’une émotion légitime agitait tout le pays, le désarroi se mettait au Stock-Exchange. Le marché des Consolidés est étroit et il n’a peut-être pas été besoin de bien nombreuses ventes de liquidation pour déterminer le mouvement qui s’est produit. La réaction s’explique d’ailleurs par l’éventualité d’une élévation de l’income-tax, entre autres mesures fiscales dont l’adoption pourra être rendue inévitable par l’énormité des frais de l’expédition nouvelle où s’engage l’Angleterre.

A ces raisons financières s’ajoutent des considérations politiques. Dès la reprise de la session du parlement, une double motion de censure a été présentée contre la politique du cabinet Gladstone, l’une à la chambre des communes par sir Stafford Northcote, l’autre à la chambre des lords par le marquis de Salisbury. Le gouvernement, dont les perpétuelles hésitations ont été en grande partie la cause directe de la triste situation où se trouve actuellement l’Angleterre, a été attaqué à la fois par les conservateurs et par une fraction du parti libéral, sous la direction de M. Goschen. Celui-ci voudrait arracher au cabinet l’engagement, sinon d’écraser le mahdi à Khartoum (ce qui est reconnu plus difficile qu’on ne l’avait présumé d’abord), du moins de procéder à une occupation permanente de la ligne Souakim-Berber. M. Gladstone a refusé de prendre aucun engagement. Le cabinet, mis en minorité à la chambre des lords, n’en a pas moins retrouvé une faible majorité aux communes.

Notre marché ne s’est pas laissé atteindre par la baisse du grand. fonds d’état britannique. La solidarité qui, d’ordinaire, relie si étroitement les mouvemens des deux bourses de Londres et de Paris, a été rompue pour la circonstance. La rente anglaise baissait pour des raisons sinon locales, du moins spéciales à l’Angleterre ; il n’en devait pas résulter un motif- de recul sur nos fonds publics, d’autant plus que peu de jours après que les Anglais apprenaient la perte de Khartoum et la fin tragique de leur héros, le télégramme nous apportait l’heureuse nouvelle de la prise de Lang-son, couronnement d’une