Ouvrir le menu principal

Page:Revue des Deux Mondes - 1878 - tome 27.djvu/672

Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.


— Hélas ! n’avez-vous pas vu parfois un champ couvert d’épis dorés qui enchantaient vos yeux, ravagé soudain par la grêle?

— Il est vrai que le ciel ne parlemente pas avant de nous faire la guerre, mais...

— Eh bien, il faut que j’aie gravement péché contre le ciel ! vous me connaissez pourtant; que pensez-vous de moi?..

— Du bien, rien que du bien. J’ai toujours dit de vous : Jacob Aschkenas est un père heureux, un honnête et riche aubergiste, un brave homme...

— Ah! j’ai été tout cela en effet, mais demain matin, avant votre réveil, je ne serai plus qu’un mendiant, un vagabond, je ne posséderai rien que le fantôme du passé dont le souvenir rendra ma misère plus insupportable encore...

— Jacob Aschkenas... perdez-vous la raison? — Le pope fit un signe à sa nombreuse famille, qui disparut aussitôt. Resté seul avec le juif : — Expliquez-vous maintenant, dit-il.

— Oh! ma fille, commença Jacob en se lamentant, ma pauvre fille! moi j’ai encore les bras d’un homme, et, si je trahie quelques années bien tristes jusqu’à la tombe, peu importe, mais Baschinka!.. vous la représentez-vous demandant l’aumône?..

— Comment?.. C’est du délire ! s’écria le vieux pope de plus en plus effrayé.

— Par Dieu qui m’entend, c’est la pure vérité. Ma fille plait au seigneur...

Le pope leva vers son interlocuteur un. regard candide :

— Elle plaît à tous...

— Eh! vous ne comprenez pas... vous êtes un saint, et puis vous êtes vieux... Le seigneur, lui, n’a que quarante ans et ne croit à rien. Ne devinez-vous pas encore? Baschinka a le malheur d’être belle... la maison et ses dépendances seraient... — Jacob cacha son visage entre ses mains... — seraient le prix du sang, mon père... maintenant vous comprenez...

— Trop bien... et que dit-elle?

— Ma fille?.. Pouvez-vous le demander?

— Baschinka repousse à tout risque cette honte?

— Avez-vous douté d’elle?..

— Non, mais je me réjouis de rencontrer encore d’honnêtes gens, de quelque côté qu’ils viennent...

Et le pope tomba dans une méditation profonde.

— A quoi donc pensez-vous? lui demanda Jacob après être resté longtemps les yeux fixés sur ses traits pâles et majestueux.

— Je pense à votre Baschinka et au pauvre Josef.

— A Josef?.. en ce moment?