Ouvrir le menu principal

Page:Revue des Deux Mondes - 1875 - tome 12.djvu/302

Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.


de la sierra au pied des vallées adjacentes. Tout cela aura été construit sans le secours de l’état, sans aucune subvention ou garantie ni des comtés, ni des communes, et par la seule initiative des individus. Le fameux canal de la Durance, qui porte à Marseille les eaux boueuses de cette rivière, qu’on n’a pas encore pu filtrer, n’y verse, au débit maximum de 9 mètres cubes par seconde, qu’un volume double de celui que le canal de North-Bloomfield amène sur ses graviers aurifères. Il a une longueur moindre que celui-ci; il devait d’abord coûter 10 millions de francs, il en a coûté 40 ; on a mis plus de dix ans à en discuter les projets, dix ans à le construire, et l’état, le département et la commune sont tour à tour intervenus.

Les 635 hectares de gravier de la compagnie de North-Bloomfield s’étendent sur une longueur de 4 kilomètres de rivière desséchée, main gravel channel, et sur une hauteur qui varie de 75 à 180 mètres. Des puits traversant toute la série des bancs, de longs tunnels d’essai ont été foncés dans ce dépôt diluvien. Ces derniers ont démontré que la largeur moyenne en était de 800 mètres : il y a là 300 millions de mètres cubes à laver, contenant en or dans l’ensemble des centaines de millions de francs. Le gîte est divisé en deux bancs principaux : le gravier blanc ou supérieur, le bleu ou inférieur; celui-ci a une hauteur de 40 mètres, l’autre varie de 15 à 105, suivant les inégalités de la surface; c’est le plus pauvre, il ne renferme quelquefois que 25 centimes d’or par mètre cube lavé; le bleu donne jusqu’à 12 francs. La compagnie vient de foncer dans le gravier bleu un tunnel de 2 kilomètres 1/2, attaqué par huit puits à la fois; c’est le tunnel de mine le plus long de toute la Californie : il a coûté 2 millions 1/2 ou 1,000 francs par mètre courant. On y a employé les forets armés de pointes en diamant, ce qui a permis d’achever entièrement cet ouvrage en deux ans, du mois d’avril 1872 au printemps de 1874, époque où il a dû être entièrement terminé. On calcule que ce tunnel assure l’exploitation du gravier pour une quarantaine d’années. En 1873, on employait sur le gravier blanc des lances de 20 centimètres de diamètre avec une pression de 150 mètres d’eau ou 15 atmosphères. Il fallait, pour alimenter toutes les lances, 2,000 pouces ou environ 150 millions de litres d’eau par jour [1]. L’habile ingénieur de cette compagnie, qui en est en même temps le directeur, mérite qu’on mentionne son nom, c’est M. Hamilton Smith.

Telle est la phase nouvelle de l’exploitation des placers californiens.

  1. Les derniers rapports du commissaire des mines aux États-Unis donnent sur l’application du système hydraulique californien les plus minutieux renseignemens. Voyez notamment Statistics of mines and mining in the States and territories west of Rocky mountains, by R. W. Raymond, Washington 1874.