Ouvrir le menu principal

Page:Revue des Deux Mondes - 1872 - tome 101.djvu/224

Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.


voit point ailleurs que sur la Grande-Terre, se montrent les espèces particulières à Madagascar appartenant à des groupes représentés en Afrique et en Asie. Dans les épaisses forêts, il existe un baobab à fruits plus ronds et moins gros que ceux du colosse de la Sénégambie [1]. En quelques endroits se trouve une singulière plante grimpante, la kigelia, ayant des fruits charnus de la longueur et du volume du bras; une autre espèce du même genre se rencontre en Nubie [2]. Voici, dans les bois et sur presque toute la côte, de curieux arbrisseaux tels qu’il en existe à Bourbon et à Maurice; comme sur nos arbres de Judée, les fleurs poussent en paquets sur le vieux bois : ce sont des coléas, la plus balle porte pendant presque toute l’année des masses de fleurs jaunes [3]. Un arbuste est signalé à cause de son produit : de la famille du laurier-rose et du tanghin, il est d’un type qu’on observe dans les régions tropicales du continent africain, c’est le vahéa de Madagascar, très répandu dans les grandes forêts, près des lacs, sur les bords de la rivière d’Ivondrou [4]. Le vahéa donne en quantité de la Comme élastique aussi bonne que celle du caoutchouc de la Guyane. Principalement au voisinage des lacs, du mois d’avril au mois de juin, se font admirer de charmantes fleurs de liserons [5]; on les reconnaît aussi pour être d’un genre qui est représenté en Afrique. Puis ce sont de petits buissons d’un vert frais et gai, parés de fleurs ramassées en bouquets à l’extrémité des rameaux, des alsodéias de la famille des violettes, — on en cite des îles de la Sonde; puis encore la vigne malgache, toute gracieuse avec ses fleurs mignonnes [6]. Les dombeyas, arbres et arbustes de l’Asie tropicale, des îles Bourbon et Maurice, sont nombreux dans les forêts de Madagascar; liés avec les mauves par des affinités assez étroites, on les considère néanmoins comme un groupe particulier. L’un des plus beaux dombeyas qu’on voit près de Befourouna est un arbre haut d’une dizaine de mètres, ayant de larges fleurs blanches en corymbes [7].

Les plantes de la famille des combrètes [8], arbres, arbrisseaux ou lianes, disséminés dans les régions chaudes de l’Asie et de l’Afrique, occupent une place importante dans la végétation de Madagascar; l’une des plis communes et des plus jolies est un arbre à

  1. Adansonia digitata, de l’Afrique occidentale, — de la famille des bombacées.
  2. Kigelia africana, de la famille des bignoniacées.
  3. Colea floribunla, Hooker, de la famille des bignoniarées.
  4. Vahea madagascariensis (gummifera, Lamarck). — Le Tabernœmontana noronhiana du même groupe est commua près de Foulepointe.
  5. Pharbitis flagrans, Bojer.
  6. Buddleia madagascariensis, figuré dans le Botanical Magazine, pl. 2824.
  7. Dombeya spectabilis, déciit par Bojer, de la famille des dombeyacées.
  8. Familles des combrétacées, comprenant les gemres Combretum, Pœvrea, Terminalia.