Ouvrir le menu principal

Page:Revue des Deux Mondes - 1872 - tome 100.djvu/676

Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.


courant en sens inverse. Cette expérience révèle un des phénomènes les plus importans de la vie des plantes et des animaux, et que l’on désigne par le mot d’endosmose. Or Dutrochet avait remarqué déjà que, si l’on place le pôle positif d’une pile dans l’eau pure et le pôle négatif dans l’eau gommée, les actes d’endosmose s’accomplissent avec plus d’énergie ; MM. Onimus et Legros ont découvert de plus que, si l’on a recours à une disposition inverse, c’est-à-dire si l’on met le pôle positif dans l’eau gommée et le pôle négatif dans l’eau pure, le niveau du liquide dans le tube, au lieu de s’élever, descend notablement. Ainsi l’électricité peut renverser les lois ordinaires de l’endosmose. Elle exerce une action non moins marquée sur tous les autres mouvemens physico-chimiques qui s’effectuent dans la profondeur des organes. Elle y décompose les sels, y coagule les matières albuminoïdes du sang et des tissus, exactement comme dans les vaisseaux d’un laboratoire. En voici un exemple bien curieux. Lorsqu’en chimie on décompose l’iodure de potassium, de l’iode est mis en liberté, et on reconnaît ce dernier corps à la coloration d’un bleu intense qu’il développe au contact de l’amidon. Or, en injectant à un animal une solution d’iodure de potassium et en l’électrisant ensuite, on constate au bout de quelques minutes que toutes les régions voisines du pôle positif de la pile bleuissent en présence de l’amidon, ce qui prouve qu’elles sont imprégnées d’iode. L’iodure a été presque instantanément décomposé, et l’iode a été transporté par le courant vers le pôle positif.

Il n’est pas étonnant après cela que l’action de l’électricité s’exerce sur tout le système des opérations nutritives. MM. Onimus et Legros ont trouvé que les courans continus ascendans accélèrent le double mouvement d’assimilation et de désassimilation [1]. Les animaux électrisés dans de certaines conditions rejettent une plus forte proportion d’urée et d’acide carbonique, ce qui est l’indice d’une plus grande énergie du feu vital. D’autre part, lorsqu’on soumet à l’action du courant de jeunes individus en voie de développement, ils grandissent et grossissent plus vite que dans les circonstances ordinaires, ce qui est la preuve d’un accroissement dans la quantité des matériaux assimilés. Pour montrer jusqu’à quel point les phénomènes vitaux sont stimulés par l’électricité, nous citerons une autre expérience faite par MM. Robin et Legros sur les noctyluques. Ce sont des animaux microscopiques qui, lorsqu’ils existent en grande quantité dans l’eau de mer, lui donnent presque la blancheur du

  1. L’électricité se dégage des appareils par deux pôles. On admet que le courant circule du pôle positif vers le pôle négatif. On dit que le courant est ascendant lorsqu’on applique le pôle positif à la partie inférieure et le pôle négatif à la partie supérieure de la moelle ; il est descendant quand les pôles sont intervertis.