Ouvrir le menu principal

Page:Revue des Deux Mondes - 1871 - tome 93.djvu/184

Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.



CHRONIQUE DE LA QUINZAINE.




30 avril 1871.

Un des caractères les plus tristes, les plus extraordinaires de cette violente tentative qui a précipité tout à coup Paris et la France dans la plus formidable crise, c’est qu’elle est absolument sans raison et sans issue. C’est une de ces bourrasques qui déconcertent toutes les combinaisons et déjouent tous les calculs, quelque chose comme un mauvais rêve au sortir de cet autre mauvais rêve de l’invasion. Elle dure depuis plus d’un mois déjà, cette funeste guerre civile que les prédictions sinistres de nos ennemis nous ont annoncée si souvent, et sur laquelle ils comptaient, que la plus simple inspiration de patriotisme aurait dû conjurer, et qui a éclaté justement lorsque notre malheureux pays avait le plus besoin de paix, d’ordre et d’union entre tous les enfans d’une même patrie. Depuis un mois et plus, la rupture est accomplie ; Paris est de nouveau séparé du monde, il s’est séquestré de ses propres mains, ou du moins il s’est laissé séquestrer par une révolution de surprise. La commune est à Paris, la France est à Versailles ; sur tous les points autour de la grande ville les hostilités sont ouvertes, la canonnade retentit comme aux plus sombres jours du siège, le sang coule, et l’ennemi nous regarde ! Il y a six semaines que cela dure. Certes l’insurrection du 18 mars a eu le temps de s’affirmer, de se manifester dans tout son éclat, de dire tout au moins pourquoi elle est venue au monde ; elle n’a point été gênée par les résistances qu’elle a rencontrées dans ce grand et malheureux Paris, où elle règne en souveraine sur toute une population brisée par tant d’épreuves, et cependant on ne sait pas même encore aujourd’hui ce qu’elle a voulu, pourquoi elle s’est accomplie, au nom de quelles idées elle a cherché à entraîner la France dans la plus effroyable aventure. Ce qu’on sait parfaitement, c’est que, renfermée dans Paris, la commune, issue de ce coup de main du 18 mars, règne et gouverne de gré ou de force, tranchant à sa manière la ques-